20 mars 2007

Comment devenir juge intègre (on en manque, paraît-il)

Elle dansait assez  bien toute seule, ne voulant pas de ça! Ah non, trois fois nenni, ce n’était pas son genre encore que quelquefois…Mais non : faut pas pousser. Même si elle pensait que… Et puis, ça passe. Voilà ! Elle étudiait les lois pour se faire juge intègre : on en manque paraît-il, mais le diplôme est dur. Sur la pelouse, parfois elle  gisait nue à cause du soleil pour assombrir sa peau. Alors dans le silence du lieu lui faisait ressentir ses battements du cœur. Elle restait ainsi même au cas d’une ondée... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 mars 2007

Comment devenir juge intègre (on en manque, paraît-il)

Elle dansait assez  bien toute seule, ne voulant pas de ça! Ah non, trois fois nenni, ce n’était pas son genre encore que quelquefois…Mais non : faut pas pousser. Même si elle pensait que… Et puis, ça passe. Voilà ! Elle étudiait les lois pour se faire juge intègre : on en manque paraît-il, mais le diplôme est dur. Sur la pelouse, parfois elle  gisait nue à cause du soleil pour assombrir sa peau. Alors dans le silence du lieu lui faisait ressentir ses battements du cœur. Elle restait ainsi même au cas d’une... [Lire la suite]
Posté par ruru à 08:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 mars 2007

La montre à l'aigle de KAnt

L’ongle, maître  de tank Un de mes amis,  possédait une montre, une montre ancienne et fort bien travaillée. Un oignon enchaîné. Le portrait d’Emmanuel Kant en ornait le couvercle. Un aigle en ennoblissait le dos. On aurait pu penser à une sorte de monnaie avec deux faces.  Une monnaie bombée, joufflue, charnue. Ou à un temple clos de l’heure et du temps. Il appelait sa montre d’un nom simple, évident : « L’aigle de Kant ». Cependant, d’un maître ongle, avisé, on ouvrait la montre mieux qu’une huître et son cœur... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 mars 2007

Les Ides de mars.

Il aimait bien ce restaurant. Elle, pas plus que ça. Mais pas moins non plus. Elle appréciait rarement ce qui lui plaisait, à lui. - Tu as encore salé avant de goûter ! Dit-elle. Il ne répondit pas. Il regarda se femme avec un étrange sourire. Elle ne connaissait guère ce sourire là.  Elle faillit étendre la main pour lui remettre un peu d’ordre dans la chevelure. Mais elle s‘arrêta. Sans savoir pourquoi…  Elle reprit : - C’est idiot de saler sans avoir goûté... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:07 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
28 février 2007

On vit comme ça.

Franchement ça va pas, on voit le monde à sang, et puis y a pas le feu, les guerres peuvent attendre .Je te dis ça comme ça, nous on  vit  un peu bas, tant qu’il y a du jaja on boit et puis c’est marre. Et même quand on boit pas, ce qui et plutôt rare, c’est marre quand même et marre d’en avoir marre.  Je te dis ça comme ça, nous on vit comme ça. Non c’est vrai tout ça schlingue y a de la mort dans la vie. Moi je vis comme ça, mais je préfère le pinard. Ca ne change pas la vie, ça ne donne rien de plus mais... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 février 2007

Quatre et quatre font huit.

On aurait dit des tranches de bœuf, parfois minces, souvent joufflues : même les plus roses évoquaient des souvenirs de viande. De ci, de là les trous vers l’azur paraissaient exploser, violence d’un bleu hargneux.  J’avais deux pieds dans le ruisseau. Marjolaine me semblait immense. C’est grâce à elle qu’on était deux.  Nous avions refusé quelques ânonnements du désir. On se l'est fait aigu comme en tranches de silex. Ensuite, elle s’était assise sur l’herbe de la berge, les genoux en vacances et le corps. chamboulé. ... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 février 2007

LEs affres de la création.

Elle s’avança. Dans sa chemise de nuit blanche. Il  préparait le café. Elle sourit, l’air mystérieux.  Le soleil brillait. Mais c’était au-dehors. Ca ne l’ennuyait guère et c’est alors qu’elle s’écria : -         Et si tu me créais ? - Quoi? -On dit : "comment"! Crée-moi! -         Moi ? -         Qui d’autre ? -         Mais tu es déjà là ! -    ... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:11 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
01 février 2007

La Mannekine (soupe à la bière brune et aux abricots secs).

(Oui: c'est un hommage lointain à Philippe de Beaumanoir!) Plaisir d’automne pour la  servante. Au fond de l’estaminet rauque, quand la fumée des pipes va tomber sur le sol, quand ils sont tous partis ,les hommes qui parlent fort, elle vit à sa  merci, son souci d’elle-même. Les partons sont au lit et seule, elle balaie…  Le chat vient se frotter contre ses mollets lourds. Un coup de pied rapide décourage Poesje. La voici bien tranquille et oyant le silence. Gourmande, elle savoure cette... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 janvier 2007

Dépression complaisante, conformiste, à la mode et résolument SINCERE!

J’aime pas ça, je le dis..; Mais ce n’est pas… Comment dire ? Je pourrais ne pas aimer ça parce que ça me déplaît, juste par répulsion... Enfin seulement pour ça.. Après tout, ma mère.. . Mais, chez elle, il n’y a pas la même façon de voir… Question de génération, mais  je sais que si elle avait mon âge, maintenant, elle serait comme moi ! Forcément, à son époque ! On ne piuvait même pas imagine que.. Moi, je ne sais pas comment m’exprimer. Bien sûr, je ne trouve pas ça bon. C’est…berck… CA me... Ah,... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 janvier 2007

Jugement

Jugement de la Cour d’Assises de Lapessangue-sous-Chongue. Mesdames, Messieurs, mon Général, ma soeur, Attendu que le  prévenu est convaincu des faits et gestes suivants :  -         Hyper-adéquation compulsive à son rôle social. -         Régularité professionnelle excessive et malsaine. -         Normalité obsessionnelle particulièrement lassante. -         Comportement... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]