Ecriture, de stephen King, un vrai grand livre; Il y raconte sa vie car ça sert à toute peronne qui veut écrire; ensuite il sait nous ire l'importance du sommeil et de la porte fermée,l'harmonie du paragraphe et l'avantage d'une vie sentimenatle stble et vraie. Stephen Ksait qu'écrire est un art de vivre. Et l'apprenti écrivain y trouvera les moyens d'aboutir, de réussir. Avec le livre connu et technique d eJean guenot, c'est le meilleur manuel que je connaisse, malgré Albalat, qui est bien aussi. on est loin des gnagnasseries de Chapsal ou d'Eudora Welty. In est loin de l'attitude et du littéraire à la française. 
bien entendu iol demeure de bon ton dans la littéralitudede dénigrer Stephen King. D'abord parce qu'il a du succès. Mais aussi pur des raisons d'attitude voire de "bon goût"; N'empêche que c'est un écrivain, un vrai, dans un genre que je n'apprécie pas forcément. Mais il est là, écrivain majeur et non infantile comme tant de "tout dans le masque" fort respectés. il écrit pour de vrai sans l'attitude et le m'as-tu-vu des Matzneff, renaud Camus et Nabe, épris d'affirmation de soi et d'identité malfoutue pkus que d'écrire pour de vrai. King est dans le quotidien, dans le réel et nous le dit. C'est beau. Il vit pour ce qu'il aime et de ce qu'il aime, ce que j'ai fait aussi, avec moins de succès mais avec joie quand même. Car ily a aussi du "Quand même" (c'était la devise de Sarah Bernhardt) chez lui..
Oui, c'est beau. Et même si je sais déjà ce qu'il dit, ça me rénove. 
Que ma joie demeure... (ça, je l'ai pris pour devise).