Voui, ben tiens, j'ai morflé dans une vie déjà longue! J'ai failli me noyer dans le bout du rouleau de la tasse poisseuse! Mais avec de l'aide, activant mon action, oui, j'ai pu, tout en touchant le fond du bourdon englué en broyant le noir du  blues et de la cerise malchanceuse du désespoir, au fond de ma pauvre misère, donner le coup de talon qui met le feu aux poudres car j'ai serré les poings en me mordant les dents.