si j'étais plus jeune, j'ouvrirais, dans un château, une école privée épouvantable. sans chauffage central, très chère, avec châtiments corporels et pratique excessive, voire épuisante du sport. La nourriture serait fadasse, végétarienne, fondée sur des céréales, souvent crues. Vu les mentalités actuelles, je ferais fortune.
Ca s'est déjàvu
Par charité, j'y accueillerai deux ou trois enfants de pauvres. Mais ils porteraient un uniforme légèrement différent.