Quand voici le temps des sourires, on se dirait en quelque sorte… dans une sorte de magnifique, dans un tréfonds de réjouissance.

Simone dit qu’elle aime le houx, moi je trouve que ça pique trop. Mais franchement, je n’ai rien contre. Ni pour, d’ailleurs, en quelque sorte.

Il y a aussi du quelque sorte pendant les grèves des autobus. Pas beaucoup, certes, mais il y’en a et Simone est vraiment très belle.

Simone a le sourire pétanque, ça choque et claque en quelque sorte. Sauf que le houx, na se mange pas et qu’elle est plutôt( très) gourmande.

Le quelque sorte de Simone ressemble à de oiseaux pas bêtes. Il se peut que je l’ empoigne quand elle aime ça, surtout le soir. Au bout du houx ça pique dur !

Parce que le matin, c’est trop tôt : on doit bien se couvrir à cause de la grève des autobus puisqu’on doit s’en aller à pied. Ca nous refait de la santé et fortifie nos quelque sorte.

Et nos fort nombreux magnifiques et nos  tréfonds de réjouissance, ça aussi, moi je n’ai rien contre, ça assaisonne nos quelque sorte. Et vive le temps des sourires !