le fric est partout dans la vie. il représente du travail, du crime, de la joie, de la souffrance, de l'art, de l'amour, de la haine et un paquet d'envie. C'est de la chair et du sanq. Le charme des banques c'est qu'elle sont aussi des boucheries à viande de papier. Un billet, ça peut être saignant ou recuit. Ceux qui ont été volés, avant de revenir, portent bonheur... C'est la seule différence: ça ne marche pas pour un steak!
En ceci le fric ressemble à la poésie: d' lmmatériel tracé sur d'un papier, une construction de la foi est de l'esprit qui peut avoir, comme le texte d'un chant de guerre, des conséquences mortelles ou devenir chansonnette d'amour printanier. Tout art est viande, certains en meurent.