La société de consommation, selon Baudrillard n'est pas tant une société oùl'on consimme beaucoup ou trop qu'une société ou les modes de consommation servent de signes de distinction, d'esxclusion, d'ostracisme. Autant que d'étendards rassemblant les membres d'une élite, d'une classe, d'une caste. la nourriture fait partie de ces modes de mépris de l'autre.

oui, la gastronomie, le "bon goût" sont devenus des marqueurs sociaux majeurs.ilsl'étaient déjà.L'idée de savourer d'éprouver un plaisir raffiné nous met au-dessus des ploucs ignares. Ca permet de se sentir supérieur. Et de s'en vanter.Seulement voilà, le signe de distinction peut être subverti et l'esprit bourgeois mis en défaut!

Ah! les gougnafiers de restaurateurs! Ils nous servent des plats préparés en usine! Allez, indignez-vous pendant que je me marre: là,par exemple:http://www.capital.fr/enquetes/dossiers/les-arnaques-et-les-prix-fous-dans-votre-assiette-595928/les-plats-industriels-envahissent-les-cuisines-des-restaurants

C'est une bonne leçon! Alors les "connaisseurs",il faut que la presse dévoile ce fait pour qu'on s'en rende compte? personne ne s'aperçoit que d'un restaurant à l'autre le bourguignon se ressemblent beaucoup? certains préfèrent même celui de "chez la mère machin" que celui de "au bon coin"! alors que c'est le même: le coupable c'est le public, incapable de discerner! 
C'est une bonne leçon: la plupart des plats industriels sont bons et sains et peuvent facilement passer pour des préparations maison faites "avec amour" (quand on a travaillé un peu en cuisine, ce "avec amour"peut faire sérieusement rigoler!)... Alors les "gastronomes " qui la ramènent? on dit quoi maintenant?
C'est une bonne leçon: on peut vendre n'importe quoi aux gens, surtout si on y met du folklore, de la tradition bidon, du terroir (terroir-caisse)! De l'idéologie! il n'y a rien d'objectif dans le monde des "gastronomes"! On mange du symbole! 
Marrant: certains restaurateur "personnalisent" les plats tout prêts... on ajoute des carottes, une épice et ça marche. 

Les prix? on s'en fout aussi! on vit dans un régime libéral,accepté de tous même de ceux qui râlent! Si je veux vendre une tartine de margarine mille euros, pas de problème sinon de trouver un acquéreur! on en est là!

Moi,je m'en fous: seul le résultat compte! C'est bon ou pas (du moins ça correspond à mes goûts! ou non) et quand c'est trop cher, je m'abstiens!
Merci à ces restaurateurs! ils donnent de bonnes leçons et démasquent les faquin sentencieux, les "connaisseurs" cuistres...déjà qu'on leur vend à des prix insensés des "petits vins de pays" astringents et grotesques! Ils n'ont que ce qu'ils méritent!
De plus, tout ça laisse la place libre aux vrais grands cuisiniers, qui travaillent sérieusement et sont forcément chers. Eh oui, ce sera du luxe mais du vrai! en ce monde de faux-semblant, l'authenticité doit devenir hors de prix: c'est encore une bonne leçon pour tous ces prétentiards qu'on roule dans la farine aussi facilement!bien fait,parfait, tant mieux: on a ce qu'on mérite et, souvent le plat tout prêt peut se révéler meilleur que le "fait-maison" par un nullard! Après tout cre sont de vrais chefs qui les conçoivent! la,preuve: on s'y laisse prendre!
Le public est coupable! il est responsable de ses goûts. Le mieux serait qu'il la ferme et,puisqu'il subit au lieu d'être libre, qu'il arrête de la ramener!

Bientôt, ces plats seront "bio"! Le bonheur pour ces connaisseurs épatants qui se révoltent parce qu'on leur dit de le faire!
En politique aussi,on nous sert des plats industriels tout préparés!

je jubile,je m'amuse: démystifier est nécessaire! indignez-vous, brave gens! Pendant ce temps, on vous ment! on vous dirige,on vous trompe et vous en redemandez!

En politique aussi,on nous sert des plats industriels tout préparés! Certains en raffolent!

PS: on l'a fait tant de fois:mettre un vin de bonne tenue (quand même) dans une bouteille de grand cru, servir et susciter les commentaires! Ah! les louanges, les commentaires savantasses, les discours connaisseur,la prétention sordide! Ca marche si souvent! Et c'est rigolo.certains ignorent encore que je me suis bien foutu d'eux! Démystifier est un devoir républicain!