Comme on le sait, Stella Vidal a été condamnée à 3000 euros d'amende pour diffamation envers un journaliste;c'est une sacrée somme et cela correspond à la gravité des faits. Car, de plus, en matière de presse, les tribunaux sont extrêmement vigilants  à ce propos et il est fort difficile d'obtenir la condamnation d'un diffamateur de journaliste! Car ces derniers sontla cibles d'injures constantes et de dénigrements à répétition. S'il fallait à chaque fois condamner quelqu'un qui insulte un journaliste, voire le ,traîne dans la boue, les tribunaux ne pourraient pas suivre!  Dans le cas de §Stalla Vidal, il a vraiment fallu que les faits soient patents, graves, indubitables!  La condamnation a suivi, ce qui est d'ailleurs assez drôle pour quelqu'un qui parle de procès, de diffamation à tout bout de champ!

La diffamation ne concerne pas le débat d'idées, même "chaud"! Ainsi mes propos sur Gandhi, par exemple, ou mes engueulades avec des pouacres n'en relèvent pas. En revanche, les attaques à la personne, l'assimilation à un criminel (même fictif), tout ce qui ne concerne pas les idées et la liberté d'expression en relèvent... Et là, nous ommes loin des investives et des engueulades courantes sur le net. pour cerains esprits confus, le simple fait de critiquer une "idole" esst difamatoire.Les mêmes injurient, ce qui n'est rien, mais attaquent le physique, l'origine, la conduite des personnes.Ils difament et accusent les autres de diffamer! Et Stella Vidal semble bien avoir mis en jeu la personne du journaliste, l'accuser de vices, de conduites illicites, au lieu de s'en tenir aux idées et opinions, même avec violence verbale....C'est toute la différence...Quand on se renseigne auprès de personnes compétentes, on découvre bien des choses, n'est-ce pas?