25 juin 2010

On ne sait pas trop.

... flanquer la tristesse dans un jour comme ça... Comme venir mourir chez toi où les rtuiles uissellent d'une pluie bilieuse. Ca mouille les myrtes de plus loin sur la terre et les amours soudaines de grenouilles excités qui s'en donnent à coeur-joie. Je le sais, je l'ai vu, mais c'était autrefois. Chez toi, avec tes yeux, c'est la maison trop douce. La pluie gueule fort alors bonjour... Nuages plus que parfait à vraies tronches de linceul. La myrte exhale une odeur autrement. J'ai de l'alcool en bas, mais il me faut... [Lire la suite]
Posté par ruru à 09:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juin 2010

L'anniversaire du temps qui passe.

Allumons les bougies. C'est son anniversaire. Le temps est permanent dans ses changements même. Il n'existe pas d'encre pour écrire sur le ciel. Seulement des avions. Le temps n'a pas d'histoire. Aucune tombe ne l'attend. Et nul n'en saurait rien s'il s'arrêtait un jour. Peut-être à l'heure d'un repas. Je n'ai jamais aimé les repas de famille. Ô, combien de bougies sur le gâteau du temps? Quelques indignations rongent toute la famille. Et dans ses pauvres têtes ça chambarde cocasse. On est là pour s'aimer mais on ne s'aime pas!... [Lire la suite]
Posté par ruru à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 mai 2010

Un fusil anglais

Le fossé s'embourbe. . Moi, c'est la gangue. Et la coulée de chair .Je meurs. J'aime l'odeur de la pluie sur les feux d'herbes sèche. Ca grésille. Il n'y a plus de fumées au-dessus de la plaine. Des corbeaux oubliés boivent leur déception. Au village, il y a un homme riche qui collectionne les beaux fusils de chasse. Certains sont d'une beauté qu'on n'imagine pas. A cause des jours. les berges exposent des mottes de terre herbues. Il n'y a plus d'histoire. Hier encore, on en vendait parfois. Chaudes comme des frites, parfois plus... [Lire la suite]
Posté par ruru à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mai 2010

Le blues orthonormé pour taverne irlandaise…

La taverne est bidon, ou encore authentique : A Cork ou à Toulouse c’est aussi vaille que vaille ! On est dans le sacré, Monsieur, ça c’est de la musique ! D’ailleurs on l’a repris sur un vieux disque usé : Le blues orthonormé pour taverne irlandaise. Ca ressemble à du vrai car tout y est pompé. Sauf que tous les effets y sont plus appuyés! On en rajoute des tonnes, de plus on sait chialer ! A la va-de-bon-coeur qu'on va vous l'asséner: Le blues orthonormé pour taverne irlandaise. Ca ne pue pas l’amour, le... [Lire la suite]
Posté par ruru à 09:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 mai 2010

Ma machine à laver

Ma machine à laver montre un regard profond, l’œil chamboulé certain d’un cyclope à l’iris flou. C’est profond, c’est sagace et ça vient de très loin. De l’origine du temps puisque ça tourne en rond. Le sens du sacré fait que l’on ne voit ces choses qu’en état de ferveur et de méditation. Alors qu'il est si simple d'acquérir un lave-linge! consommer rend meilleur et surtout bien moins con! Si l’eau ne fait pas source, il faut considérer que ce maelström domestique apporte sa fonction de microcosme en soi : Le tissu vit alors... [Lire la suite]
Posté par ruru à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2010

Amer...

Amer. Redire à l'amer, loi des lois! Foyer perdu, feu qui plut, rien de moins. Comment l'amour va t-il puer toute mort, parce que macache, j'en ai marre, et je sors! Changeons d'épaule si l'on trouve un fusil... faisons le fondre à coeur perdu d'autant. Dans la laitue, y a des asticots blancs. Errons par là, ôte-la, ta chemise bleue! Pour écrémer les nuages, il n'y a pas moyen. Ils représentent, vois-tu, le vrai cerveau global. Gélatineux mais sans façon. Soyons polis. Vive l'amour. Toi. La date est fausse sur le... [Lire la suite]
Posté par ruru à 09:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 avril 2010

Le Bûcher.

Le devoir dans la gorge et la panse minimale, je m'en vais aller voir les bûchers frémissants! On y brûle des livres pour cracher le printemps, célébrer le soleil et la belle nature (C'est l'endroit verdoyant où l'on peut contempler des veaux tranchant la fange à grands coups de dents plates). Puis vient le tour des gens qui ont écrit les livres. Effarement sanitaire, gâterie commerciale, sachons jouir du spectacle des suppliciés tordus par les flammes immenses! Des découpes cachées ont d'abord entamé leurs chair.La vie d'un... [Lire la suite]
Posté par ruru à 09:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mars 2010

Quand la liberté...

Quand la liberté veille, beaucoup ne dorment pas, J'aime bien les saucisses et j'en fais mes choux gras. Si j'était vraiment riche, je deviendrais plus mince Je mange même le crabe dont j'ai serré la pince. Attendre quoi? Le grand pardon? Les bourgeois ont toujours raison. Pour écraser les poux rien ne sert d'un marteau! Quand la liberté dort il faut se lever tôt, J'ai connu une femme qui rêvait de nuage, Qui se prendrait pour dieu ne ferait pas son âge: Attendre quoi? Le grand pardon? Les... [Lire la suite]
Posté par ruru à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 mars 2010

Moi, j’aime pas ça, l’amour.

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> Moi, j’aime pas ça, l’amour, C’est comme une embuscade répétée chaque jour, Y a du bonheur qui cogne pour peu que l’on s’admire, Et du va-comme-j’te-pousse quand les nadirs flapissent… Moi j’aime pas ça, l’amour, Avec ses yeux de proie pour mieux nous dévorer, Avec l’onctuosité des chairs en grand barouf, Tout ça pour se quitter, un matin d’amertume. Moi, j’aime pas ça, l’amour, Quand ce lâche nous a fui, on... [Lire la suite]
Posté par ruru à 13:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 mars 2010

Les animaux, pardi, sont tous d'extrême-droite!

&amp;amp;lt;!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --&amp;amp;gt; &lt;!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } -- Comme un cheval soumis, comme votre chien fidèle, Harki et collabo ou bien hyène cruelle Anti-poètes en diable comme le chat qui torture Une conne de souris en suivant la nature, Les animaux, pardi sont tous d'extrême-droite! Vive le porc en saucisse! Et la sardine en boîte!   Ils tuent, violent, colonisent, réduisent en esclavage, ... [Lire la suite]
Posté par ruru à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]