14 avril 2013

Petite cause grands effets: le fifre

Le fifre freluquet comme la bite à Bébé, Aigrelet stridulent, ça ne fait pas sérieux! Pourtant cet instrument au son acidulé Excitait les soldats les rendant belliqueux.Ses notes horripilaient, éplucheuses des nerfs Des bidasses enragés qui montaient à l'assaut Avides de s'entre-tuer par le feu et le fer Et qui crevaient soudain, la faute à pas-de-pot.La guerre comme l'amour n'est pas question de taille: on peut tuer au son des hélicons géants Le fifre pourtant ténu, sur le champ de bataille Favorise aussi bien tous... [Lire la suite]
Posté par ruru à 09:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mars 2013

Sonnet d'amour comme ça...

Si je l'aimais vraiment, je serais comme un autre,Je resterais le même en m'éloignant de moi,Devenant énergique, acrobate grivoisBuvant le soleil pur en tostant "A la vôtre"!Le désir arrivant, me voicii son apôtre, Au zob étincelant sous la bure en émoi,J'ôterais sans façon mon caleçon à poisBeuglant des cris ardents s'extrudant de ma voix.Evohé, tralala, youpi alleluia!Je dirai même plus: Tagada, hosanna!Ce serait le bonheur avec du beurre dedans.Mais toutefois, pardi, plus c'est vrai qu'on espère,A mesure et au fur qu'on se... [Lire la suite]
Posté par ruru à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 octobre 2012

Sonnet de la contrariété!

Saperlote, à la flan et  nom de d'là fichtreux, Merde alors, palsambleu, tudieu archifoutral, Ventre-saint-gris atroce et caca-boudinal Crotte de bique, et pouah, tonnerre et scrogneugneu!   Hyperzut, couille en zinc à la mords-moi le noeud, Pute vierge et zob, non mais des fois  total, Cré vingt dieux de bonsoir et même archizut à l' andouillesque destin, maussade ignominieux!   Ca fait chier tandis que tout cela nous emmerde Même qu'au cul y'en a des coups de pieds qui se perdent Foutredieu! j'en ai... [Lire la suite]
Posté par ruru à 09:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 octobre 2011

j'imprimerai mes livres sur de la viande crue!

J'imprimerai mes livres sur de la viande crue;A l'encre de sauce exquise ou amère selon,Selon le cas ou l'autre ou selon la lecture...j'imprimerai les livres sur des bavettes rouges, des filets rubescents, rutilants et goûteux,Ce ne serait plus facile pour les autodafésle lecteur cannibale! Et le lecteur tranquilleassis au coin du feu Celui qui m'y jetterait après la lecture.pour enfin le manger je ne suis que mes livres.ou,subtil et langoureux prendrait-il soin d'avoirdu charbon tout en braise en signets marque-pagesGrillant au fur... [Lire la suite]
Posté par ruru à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 septembre 2011

incertitude ...

Toute vraie solution pose un nouveau problème: Il n'y a pas de solvant qui dissolve ceci... il n'y a pas de raison qui résolve celaDe revolver rêveur soumettant l'inquiétudePar un meurtre sonore, je ne vous dis que ça!
Posté par ruru à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 août 2011

Histoire d’une bonne à tout faire qui ne faisait plus rien.

Cette bonne à tout faire n’avait rien à redire. Elle faisait tout au mieux, elle le faisait très bien. Tout est bien, si c’est mieux. Tout est mieux si c’est bien. Tout va bien, c’est tant mieux. Mieux vaut taire le bien, même si c’est rien du tout. Et la bonne à tout faire s’étiolait loin de son amoureux, un mineur du lointain ne payant pas de mine. Eloignons nous du loin pour revenir ici. A moins qu’on ne voie loin pour s’en aller ailleurs. Il n’y a rien à faire, loin des yeux, loin du cœur. Et l’on pense à l’absent un peu moins... [Lire la suite]
Posté par ruru à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 mai 2011

Qu’a barré Voltaire ?

- De quoi allons-nous parler ? - D’art ! - Là ? - Oui, là ! - Mais, de l’art, qu’allons nous dire, là ? - Ah, vous demandez : qu’allons nous dire là de l’art ? - Oui, que dire, là de l’art ? - Vous ne voyez pas ? - Non ! - L’art, enfin… Dire l’art, là ! - Qu’en dire ? - Mais d’art, là, que dire là… - Euh… - Allons ! Quoi d’autre que… - Dada ! - Oui, Dada !Dada est tout, Dada est l’art ! - Ouiiiiiiiiii ! D’art, là, dire, là : Dada !   Il s’en vont tous deux, en chantant : ... [Lire la suite]
Posté par ruru à 08:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 février 2011

Le crevé des figues

Le désir s'esclaffe dans le crevé des figues. Quand la peau verte ou sombre s'est fendue sous le ciel. L'estafilade rouge montre les graines agaçantes. On salive à l'envie. Ca nous prend même au ventre. Mon amour, devenons et le soleil et l'ombre!
Posté par ruru à 06:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 février 2011

Art d'aimer...

Quand on a dit "je t'aime" et que c'est un mensonge, Un mensonge à soi-même plutôt qu'à l'autre, là... L'autre n'existe pas sinon en tant qu'éponge Et ce n'est qu'un prétexte à dire n'importe quoi! En tant qu'éponge, dis-je ! En ajoutant:non, je Ne marche pas du tout dans ce tralala, pouah!! L'obligation d'amour nous esquinte et nous ronge: On s'aimerait bien mieux si l'on ne s'aimait pas. si l'on ne s'aimait pas dans le genre ordinaire Comme font si souvent les autres et les autresses, ... [Lire la suite]
Posté par ruru à 15:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 février 2011

Un sonnet régulier..

Agablou, trézéblu recorni sipavlu Racano tagada émonku dupauvrec Clugacha mortilo foufougne opovmec Conardu msitenflou alacal dududu! Fistaramarachi  alpodulapoulu, Et palsambleu cucu olàlà talobec... crouchgnardilopari etwatwa ô bombec! vatfairf raca poutu gnangnan dulu! Sic, l'aborifaliga d'ormilars apoglas Et cum rataplasi, cétacé mordulas Fifrouni malizof alaplu grodada Or, carniveul mulu nativo capriscan Par lativaloglu mon salo coulissant Cravato ficounet à la graisse de... [Lire la suite]
Posté par ruru à 09:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]