22 mai 2013

Chanson du marin

Quand le marin arrive au port, tout doux, il s'envoie une bière brune qui lui englue la glotte, qui colle aux amygdales maroufle l'oesophage d'onctuosité sûre autant que sirupeuse, avant de s'affaler sur l'estom' genre masse sur l'enclume. Quand le marin a bu sa bière, tout dur, il sillonne une pute en esquif fracassant. A moins qu'il ne louvoie visquelardesquement Après quoi, nostalgique, il regrette la mer, cette saumâtre salope qui fait trimer salé. .
Posté par ruru à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mai 2013

ultima necat

Ultima necat: le temps passe, les heures folent, les jours se carapatent. Toutes les montres avancent vers notre crevaison. Et y en a qui mettent de l'huile sur les rouages de l'horloge ancienne. Peu. D'huile.   C'est pour ça que je préfère les frites qui, elles, baignent dans l'huile. La ducasse, fallacieuse, semble arrêter le temps. On bave huileux, on bouffe du gras de porc, on se frotte à de gr...osses filles hilares qui pleurnichent parfois quand la bière les sature ! Et c'est le bon moment pour soulever leurs jupes. Sauf... [Lire la suite]
Posté par ruru à 09:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 mai 2013

ICONOSTASE ICONOCLASTE (hommage à rimbaud).

   - Papa, c'est quoi l'éternité? - Demande à ta mère! tu vois bien que je suis occupé, merde! - Je lui ai demandé, j'ai pas compris... ElLe a parlé de la mer ... - Eh oui, petit con, c'est ça! - -L'éternité c'est la mer? - Oui,mais pas toute seule! - Ah bon? - Mais bordel de merde, qu'est-ce que j'ai fait pour avoir un fils pareil! tu es vraiment débile ou quoi? Combien de fois faudra t-il que je te le répète, L'étérnité, pauvre crétin, c'"est la mer allée avec le soleil! - Je suis un peu perdu! - Parce que... [Lire la suite]
Posté par ruru à 08:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 avril 2013

Nostalgie fatiguée.

J'aimais la gerce folle aux nichons redondants Vu qu'elle en avait deux dont chaque tout pareil Sauf qu'un grain de beauté près du téton vermeil Originait le dextre. Et, quand j'avais des dents   Je grignotais parfois, ou peut-être souvent La donzelle désirante même à l'instant d'éveil Qu'elle fût en chemise ou en autre appareil Des oreilles aux orteils ceci en m'attardant   Sur des endroits précieux, précisément jolis Oh!  le désir costaud, dûment approfondi Ruisselant zéphyr cru comme en remue-ménage. ... [Lire la suite]
Posté par ruru à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 avril 2013

Binechuinte

Binechuinte.*   Voici la Binechuinte accolée à l'ankou Dévastant le pays où les arbres vont nus Tout vivant en ce lieu nous paraît incongru Pour survivre en ces lieux on s'abreuve beaucoup.   C'est là que le vent sale et couleur de cachou Noircit le ciel éteint de son souffle ambigu Les cadavres risibles n'ont plus rien de charnu Et je lampe ma  bière avec plein de glouglous.   Le froid tenace s'incruste et mon humérus gauche A bleui très soudain, c'est bientôt qu'on me fauche ... [Lire la suite]
Posté par ruru à 10:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2013

le cèdre

Abattre le cèdre pour le bois, Pour fabriquer un crayon Afin de pouvoir dessiner le cèdre... Plus beau que nature... Tant d'amour! L'artiste est parfois son propre crayon. Son  cèdre. La sève et l'outil. La vie devient  la hache qui tranche le tronc de l'arbre Afin de clore et de finir. ... L'artiste mort se vend bien surtout s'il a eu faim Les marchands d'art fêtent ça En sortant un cigare D'une boîte en bois de cèdre Et la fumée s'envole Parfumée, délicieuse... Je t'aime Toi, la... [Lire la suite]
Posté par ruru à 22:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 avril 2013

Ego

Je me réjouis de cette emprise Du moi en moi qui se dit "je" Mon  ego friand de surprise Articule "oh ! répète-le"!
Posté par ruru à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 avril 2013

langue de vipère

Aujourd'hui comme hier son âme pue le rance De combien de personnes nous dira t-elle du mal? Vipérine et mesquine au coeur intestinal Vomissant constamment des flots de médisance,   Elle peut lâchement limiter son outrance A  l'insinuation, ce qui est fort  banal Car le sous-entendu, vicelard, optimal Epice goulument sa moche malveillance;   Mais elle sait aussi attaquer, le front bas Brutalement méchante et même plus que ça Blatérer des propos dégoûlinants de fiel   Et l'allusion mesquine alors... [Lire la suite]
Posté par ruru à 11:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 avril 2013

Ravel et Berg

Ravel était français comme un vrai camembertIl n'en savait pas moins apprécier des musiquesVenues de tous ailleurs, modernes ou classiques:IL fut le défenseur de Monsieur Alban Berg!Iuf, c'est fait: Depuis longtemps je voulais faire rimer camembert et Alban Berg!
Posté par ruru à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 avril 2013

pour un violoniste

pour un violoniste.Le pizzicato sec pour andante al denteCraque comme un p'tit lu d'abord croqué aux coinsLa sonate pur beurre et cassonade ardenteIgnore l'onctuosité du tagada tsoin-tsoin!
Posté par ruru à 09:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]