26 septembre 2013

SONNET DE LA VINASSE SAUMÂTRE.

  Il est des vins hargneux qu'on nous sert aux tavernes Et qui , toxiquement, nous taraudent la glotte ! Ça le fait par deux fois, qu'on ingère ou qu'on rote, Puissamment secoués par  leur ardeur malsaine.   La vinasse saumâtre  nous érode en interne, Révulsant le gosier, carrément saligotte, Dissolvant  l'épigastre : il n'y a pas d'antidote ! Et qu'on le veuille ou non la souffrance est certaine.   Et, plus assassinant que la trop douce pègre Voici venir bientôt le temps... [Lire la suite]
Posté par ruru à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juin 2013

Sonnet du repu illuminé par la digestion lente.

    Quand j'ai mangé , ça m'illumine ! Soleil d'aurore à l'estomac, Quinquet clinquant au pancréas, Eté splendide en la boudine !   Lourde clarté qui s'acoquine A du flashy, du laser gras Maglite au bidon-jusque-là Et ma pensée qui s'arlequine !   Feu de Bengale et d'artifices Eclairant les deux reins complices: La vessie devient lumignon   Lumière emboyautée ! Ferveur ! je savoure un dentu bonheur : Le délice de repaison.
Posté par ruru à 15:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juin 2013

Sonnet pour danser sous le ciel.

Tant va la cruche à l'eau qu'elle en meurt en silence, Sans liberté d'écrire il n'y a pas de parole De mon couteau cassé j'ai gardé la virole, On voit ce qu'on a dit ! Mais sait-on ce qu'on pense ? Il y a dans la vie quelques sévères danses : S'agiter à  genoux pour cueillir  la scarole. Le ciel qui s'enracine en un puits de pétrole ... Est plus malin que dieu aux salades immenses. Quand on a dit « bonjour » on ne regrette pas De ne l'avoir pas fait : quel est le prix de ça ? Mon amour a perdu son... [Lire la suite]
Posté par ruru à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 juin 2013

Ribouldinga la baroudeuse

Ribouldinga, la baroudeuse Avait des yeux comme des dents Car ça vous donne du mordant Une vie d'auto-tamponneuse.   Voyez venir la bagarreuse Aux deux choux fleurs incandescents Sous un pull-over indécent, Si méthodiquement furieuse.   Elle ne frappe qu'en cognant Aimant  beigner en tabassant: Ca lui fait plaisir quand ça saigne!   Elle s'arquepigne cependant Au corps ému de son amant: Il n'y a qu'au lit que ça baigne.
Posté par ruru à 13:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 juin 2013

Sonnet du vieil allumé

Qui  j'ai jadis aimé, à la hue à la dia, Va comme je te pousse à la six-quatre-deux Même une femme rousse et qui avait des yeux, En paire acoquinés, je ne vous dis que ça.   Du désir en désordre en veux-tu, en voilà: Ma nostalgie n'est pas dans le genre neuneu Sauf qu'il devient grand temps que je me fasse vieux Car la peine perdue, je .ne l'apprécie pas   Que dire de plus, hélas, et sans se répéter? Ces attachements-là sont des banalités, Qui ne s'arrêtent pas sur la simple commande!   Car même... [Lire la suite]
Posté par ruru à 12:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juin 2013

Sonnet de la rose

Les roses sont des brutes: elles évoquent l'amour  Qui est une avanie à nulle autre pareille  Qui taraude et nous ronge même quand on sommeille  L'amour, la rose, tout ça, non: je ne suis pas pour! Il y a le myosotis qui torture à son tour Le passé saborde notre humeur actuelles Mais la rose, salope, se monte plus cruelle: Ecrabouille le coeur en cognant comme un sourd! Or, moi, je vous le dis méfiez-vous des fleu-fleurs Des plus humbles aux plus vaches aux plus pétries d'orgueil Comme ce prétentiard qu'on... [Lire la suite]
Posté par ruru à 14:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juin 2013

offrir une rose à une femme qui s'en fout

Offrir une rose à une femme qui s'en fout. Ce n'est pas si triste. Il y a le regard du temps. Le cri de l'araignée? On n'a pas les oreilles pour. Le chagrin salive à s'en mordre les dents: Le quotidien est impossibe, nous le vivons pourtant. Offrir une rose à une femme qui s'en fout.
Posté par ruru à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juin 2013

un sourire d'araignée

Avez-vous déjà vu un sourire d'araignée?   si, ça existe. Ca cajole et ça mord.   je ne veux pas entrer dans des détails intimes.   Mais je l'ai vu, glaçant, brûlant, terrible   Ecorchant le désir, stridulent...   L'amour-vache ce n'est pas forcément cogner...   Y a des silences pires que des baffes   Et des sourires qui sucent la moelle   si j'ose ainsi m'exprimer   Dans le salace en métaphore. ... Ca vous englue, ça vous entoile...   oui j'ai vu un sourire d'araignée.  ... [Lire la suite]
Posté par ruru à 14:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 juin 2013

sonnet du désamour mochasse

On connut le plaisir atroce Avec des dents de cauchemar Entassé dans notre plumard Glapissant du désir  féroce.   Je te jouissais en peau de rosse En urticaire du trop tard On s'accrochait comme de l'art Sur un tableau qui serait moche!   C'est l'amour qui se fait la malle Le coeur s'en fout, le cul s'emballe Pour croire à croire qu'on y croit!   On se baise en vrais naufragés Qui n'aimeraient pas se noyer! Je suis les clous, tu es la croix.    
Posté par ruru à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 juin 2013

Chanson de la moindre des choses

Si t'es désespéré Pourquoi pas te flinguer? au dîner de chez nous Y a du fromage mou Larirette larira Caramel et rutabaga!   Le mort ça fait pas chier quand on y est passé! Du bon fromage au beurre Qui attend que tu meures! Laridon, larifla Escampette et tralala!   Il y a dans le fromage Du bon gras et j'enrage De te voir si vivant alors fous-moi le camp! Taralala tchi-tchi Plouf-plouf et aïe aïe aïe!   Quand que tu t'auras tué on va bien rigoler Je baiserai ta femme en priant pour ton âme! ... [Lire la suite]
Posté par ruru à 07:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]