18 novembre 2005

Bukowski et Marc Hortemel

Jer appelle ici que mon vieux pote marc Hotemel a fait un sacré bon boulot! Voici un billet de l'éditeur à ce propos, billet qui me semble juste: Charles Bukowski Correspondance (1958-1994) Traduite de l'américain par Marc Hortemel Charles Bukowski, " Hank " pour ses amis, est né en 1920. Il est mort à San Diego le 9 mars 1994. Tour à tour postier, magasinier, employé de bureau, Bukowski venu tard à la littérature, est aujourd'hui un écrivain culte. L'ensemble de son œuvre est réunie en trois volumes de la collection... [Lire la suite]
Posté par ruru à 14:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 novembre 2005

Alina Reyes mange la tête d'Homère

Dire l'amour? C'est déjà comme l'écrire. C'est l'avoir fait, l'avoir écrit et prononcé, quelque part ou ailleurs. MAis où? 3 sachant que" tout est littérature" (et même le reste) Alina Reyes s'est mise à "prendre des notes et des chemins, établir des circuits, faire des rêves" voire même un songe puissant dans lequel Homère lui donne sa tête à manger... LA poésie est en action est cette quête de l'amour, cette chasse amoureuse, titre de ce très beau livre paru en 2004. LEs sentiers de l'amour mènent-ils nulle part? Et la noirceur... [Lire la suite]
Posté par ruru à 19:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 novembre 2005

La prière de Pierre le Guinéen

Le SIDA fait des ravages. On pourrait le guérir. Il détruit L'Afrique, ce qui arrange pas mal de puissances.Et nous, au lieu des 'occuper de ce continent d'avenir, de l'aider, nous demeurons à la botte du libéralisme. D'autre part on sait que, par devoir, je lutte contre les croyances et les pertes d'ego, la dérresponsabilité, la lâcheté par rapport au moi et devant la peur de la mort. LA religion est un excrément de l'esprit qui ne se dégrade pas. Cependant, la souffrance, c'est autre chose et la gruandeur d'un homme dans la... [Lire la suite]
Posté par ruru à 10:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 novembre 2005

MAtricule et fedseerman

Pur nou décrasser dee la puanteur zen, passant à l'air pur. J'ai déjà parlé du MAtricule des Anges, revus qui poursuit sa mission d'utilité publique. Elle parle de littérature. De la vraie. De celle dont les media parlent peu. De ce qui bâtit, construit, de ce qui est profond, vire quasi clandestin, puisque aujourd'hui les créateurs vrais sont savamment ignorés. Bah! au temps de Molière, les "best seller", au théâtre, c'était Hardy. qui s'en souvient? qui a vu ou lu aujourd'hui une pièce d'Hardy? Et je ne parla ês des prix goncourt,... [Lire la suite]
Posté par ruru à 09:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 novembre 2005

Ryu Murakami

Je remets ça , déjà publié, car je pense qu'il faut insister sur un très beaulivre. Et aussi sur kenzaburo Oé dont je reparlerai! LEs bébés de la consigne aumomatique! Voilà un grand livre! PAs marant, certes, mais prenant et qui nous montre le "vrai" Japon, celui qui ne "marche pas" dans els traditions lourdingues.... Ryu Urakami continue une oeuvre exigeante, pas commode! C'est précis et poignant... Et la rupture est féroce contre une cerraine routine de la vieillerie littéraire: La littérature ne doit pas exercer... [Lire la suite]
Posté par ruru à 05:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 novembre 2005

Le Mysticisme athée

Il y a quelques années, Jean-Claude Bologne, l'auteur du Frère à la Bague, de l'admirable Ecrit en la secrète et du fascinant Le Troisième Testament, de l'étonnant L'homme Fougère, comme de l'indispensable Histoire de la pudeur,publia LE Mysticisme athée. Une solidité dans la pensée, une émotion non "bien pensante" éclairent ce livre qui célèbre plus qu'il ne critique. En voici un compte rendu tiré d'une émission de la RTBF L'invité choisit une des orthographes possibles du nom de l'émission. Jean-Claude Bologne l'écrit, dans... [Lire la suite]
Posté par ruru à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 novembre 2005

Molière en son temps

Molière et son théâtre me semblent bien représenter un état de la société et proposer des allégories sociales. LE bourgeois gentilhomme, est-ce lui? Est-ce ce qu'il aurait pu, voire dû devenir? Non pas seulement lui, mais un grand nombre de fils de la bonne bourgeoisie de son temps. Son père acheta une charge de tapissier du roi et une autre pour son fils. Ensuite, il lui fit poursuivre de très solides études. Molière devint avocat, s'inscrivit à je ne sais plus quel barreau et se lassa vite. Pour "faire l'artiste" d'une façon qui... [Lire la suite]
Posté par ruru à 06:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 octobre 2005

Molière, patrice houzeau, bis

En disant , sur le blog de PAtrice Houzeau, que Molière n'est pas "populaire", il me vient un exemple! Le ridicule du maître, dans la scène rhétorique, est malicieusement subtil! Monsieur Jourdain n'a jamais fait de la prose, "sans le savoir" ou non!!! La prose est une forme élaborée, écrite, construite (prorsa oratio) qui va "droit devant" (prorsa) et s'opposant au vers qui revient sur ses pas (versus). Monsieur Jourdain ne peut pas parler en prose car parle en langue courante, celle odont on peut dire qu'il n'y a pas de... [Lire la suite]
Posté par ruru à 12:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 octobre 2005

Dom Juan et Patrice Houzeau

Pièce à relire: Dom Juan... Une belle perspective de PAtrice Houzeau (voir son blog) m'ouvre des horizons.J'y ai mis mon grain de sel... ET je me rends compte que cela fait bien longtemps que je n'ai pas relu Dom Juan.. Le regard de Patrice est fécond, "yeux flambeaux" qui éclairent.. Allez donc voir ces notes où quelque lucidité se trame... Il faudra aussi dire que, quoique, bien que, et même, Molière n'et pas "populaire", comme d'aileurs Rabelais: Tous deux sont l'expression d'un mouvement de mouvance sociale (assez peu... [Lire la suite]
Posté par ruru à 12:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 octobre 2005

Alina Reyes

Encore des gens qui disent "ALina Reyes, Alévilènnn! A dit rin kdégrômo! A ékri des cochonceté! Alé dégoutantt! Berck! Caca boudin, cépabô"! Ca m'amuse toujours. Et pourtant. L'intimité tellurique de Poupée anale nationale va loin. Je crois qu'il est nécessaire de retrouver un lyrisme de ce type.Mais, en général, on ne le pardonne qu'aux hommes! MAis ce n'est pas tout! Avec des idées reçues, préconcies, pré-faites et de peau lisse, on passe à côté de l'essentiel (poil aux ailes des anges déchus). IL y a de l'humain à chialer... [Lire la suite]
Posté par ruru à 02:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]