24 janvier 2008

On ne sait rien sans savoir tout

On ne sait rien sans savoir tout sauf qu’on ne sait pas qu’on le sait. Cette ignorance ignore le doute et veut savoir qu’elle ne sait rien. Sauf que l’erreur est dans le doute qui empêche d’être sûr que l’on sait. La certitude est du contraire : croyant ignorer… On ne sait ! Celui qui ne sait pas qu’il sait n’a guère de repos d’ignorance. Car le savoir qui sait en lui instille le doute d’inconnaissance. Cette méthode est sapience et savourons sa succulence . Celui qui ne veut pas le savoir le saura tout de même un... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

07 janvier 2008

La littérature à l’intestin.

L’œuvre d’art à venir, c’est la construction d’une vie passionnante. Raoul Vaneigem, Traité de Savoir-Vivre à l’Usage des Jeunes Générations, 1967. Parmi les ruses amusantes de la petite-bourgeoisie, il en est une qui m’amuse particulièrement : la « Littérature populaire ».L’idée en est récente et fleure bon le paternalisme du XIXe.s. Effrayés par la, grandeur du roman, en mesurant l’influence politique et sociale, comme chez Hugo et Zola, les bourgeois ont pris peur. Alors ils ont inventé la « littérature populaire ». A partir... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 janvier 2008

Forer et Barnum

Quand on me l'a présenté pour la première fois, je n'ai pas cru à ce machin! Je ne suis pas un totoseb! MAis je l'ai refait maintes fois à des gens qui se sentaient bien évidemment épatants, sûrs d'eux, etc... Caarche fort et ça révèle bien des choses: http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article799 LA culture sérieuse, assumée, le refus du "développement personnel" pour l'aquisition des bases culturelles nécessaires générales de son entourage, de ses origines permettraient de ne pas marcher dans ce genre de trucs! Seule la... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
27 décembre 2007

Le Pardon

Le pardon est comme une prière adressée à soi-même, au « dieu qu’on porte en soi ». Avec, quand on l’éprouve, une sensation de vertige. Résilier la rancœur trouble le corps et l’esprit pour mieux les renforcer. Don parfait : le pardon peut brutaliser nos idées simples et plan plan, le confort de la détestation, le sentiment du tort subit. Il est énergique. On voit que c’est un acte, puis un état d’esprit graves. Nécessaires autant qu’austères, autant que porteurs d’allégresse. Le pardon n’est ni l’oubli ni la pitié. Il est le signe... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
18 décembre 2007

Elitisme pour tous!

L'anti intellectualisme est aussi dégueulasse que le racisme! Woerth et la droite héritent du sale peuple qui hurlait à la mort contre Dreyfus! Car c'est toujours de cela qu'il s'agit: le mot intellectuel a été réactivé par le franchouillard BArrès contre la vraie France des savants, des artistes, des philosophes,la vraie France glorieuse, généreuse et non celle qui donnerait Pétain, Laval, etc... LE savoir,la grandeur toisent les pouacres médiocres et si Barrès fut d'abord un personnage épatant,il s'est trahi et nous avons hérité sa... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 décembre 2007

Mots croisés, cause d'émoi!

Je connais des gens passionnés par les mots croisés. Pourquoi pas ? J’ai eu ma période, adolescent, un peu comme ceux d’aujourd’hui s’enferment devant les jeux vidéo. J’étais amusé par le titre des revues cruciverbistes de l’époque : Sport Cérébral (eh oui !) Ou …Oedipe déchaîné ! Oui, il fallait résoudre les énigmes, ce qu’une revue italienne hebdomadaire affirmait en s’appelant la Settimania enigmastica…Rude semaine pour Œdipe ! C’est déjà un roman ! Œdipe déchaîné ! Quelle joie pour un psychanalyste ! Les mots croisés me... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

09 décembre 2007

Devenir fou? Mais à quel âge?

Eléments de réponse là: http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article801
Posté par ruru à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 novembre 2007

Le mot manquant 2

Je me rends compte que ce thème du "mot manquant" vient de loin, pour moi. Je ne veux pas en donner d'exemple, car cela induit souvent un certain nombre de choses menant à des parti-pris. A de l'opinion. Or, nous sommes alors dans le fragmentaire et nous perdons, de ce fait la rigueur de l'analyse, fût-elle de contenu. Peut-être que ce chemin en moi m'a guéri du trivial de la philo-philo à la totoseb, poseur questions triviales qui montrent son ignorance agressive, de l'errement qui fait qu'à un moment on est capable de proposer... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 novembre 2007

Le mot manquant

Analyse de texte, analyse de contenu... Souvent, un vertige me prend qui m'amuse et réjouit. Particulièrement si je m'en tiens à une lexicométrie enjouée! Que de poèmes se trouvent sous un poème! Et non pas seulement en bouleversant l'ordre des mots (voir la hachoir littéraire burroughsien sur le blog d'anne Archet!)! On arrive a des ensemble de mots que l'on peut relier par le sens comme par la sonorité. Le "vocazbulaire type", qui peut dévoiler telle ou telle idéologie, par exemple, satisfait à bon compte (surtout dans des cas... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juillet 2007

Nécessité!

Pardonnons-nous nos enfances. Comme nous les pardonnons à ceux qui nous ont enfantés... Sinon...
Posté par ruru à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]