23 mars 2014

­Tendresse du RSA !

Qu'est-ce que tu crois, Machine-à-doigts ? Qu'on va te donner de l'amour avec la gueule que t'as ? Y a qu'un bonheur, Machine-à-doigts ! Et c'est le jour du RSA ! De la tendresse rien que pour toi­ ­­­ T'as un billet, et tu le donnes, à la caissière de supérette : c'est bon parce que tu le peux. Hier tu ne le pouvais pas. Tu savoures ça, tu es heureux ! C'est fini le pain dur, la soupe aux épluchures et la panade au bouillon Kub : c'est ça, la joie, Machine-à-doigts ! C'est le billet que... [Lire la suite]
Posté par ruru à 09:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 août 2013

Tendresse de l'art!

La tendresse de l'art vient de son matérialisme. Quand on a quitté les extases prétentiardes, qu'on vit au quotidien, quand on sait que l'art est ce qui est désigné comme tel par la bourgeoisie qui fixe le prix de l'art, on comprend mieux. Il suffit de savoir que l'art, c'est du fric, que personne, ou presque, n'admirerait un tableau à trois sous. Sauf les grands bourgeois découvreurs qui "inventent les artistes". Et ceux qui "récupèrent" les 'artiste maudits, si savoureux pour la mentalité petite -bourgeoise moralisante: ils... [Lire la suite]
Posté par ruru à 09:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mai 2013

Sauvez les bêtes! Tuez des artistes!

halte à la maltraitance animale! Arrêtez de faire du mal aux bêtes! Cognez, torturez plutôt les artistes, tuez-les, affamez-les! Plus ils souffrent, plus leurs oeuvres coûtent cher quand ils sont morts tuez les artistes est un bon moyen de vaincre la crise par l'apport d'un cash flow important! on peut même les tuer en masse: c'est moins cher... Tous à vos flingues! Comme dit l'admirable Chenet "l'art doit mourir pour renaître"! Mais surtout l'artiste!On peut aussi faire peindre un chien ou un chat. Mais ça ne vaut plus le coup de... [Lire la suite]
Posté par ruru à 15:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mai 2013

entretenez des grues, c'est plus sûr!

Certains riches étaient purs et désinterressés: il entretenaient une danseuse pour la baiser et supporter ses humeurs. En pure perte.   D'autres "découvraient un "artiste méconnu", si possible pouilleux, avec un caractère de chien. Grâce à leur pognon, à leur pouvoir,ils le rendaient célèbre, parfois riche.A moins qu'il ne crève avant. De toute façon, c'était tout bénef! LE oeuvres se vendaient fort cher, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes et les vaches étaient bien gardées!   Quand vous admirez un... [Lire la suite]
Posté par ruru à 15:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mars 2013

Vive l'art bourgeois (pléonasme)

  Rappelons que l'art est ce qui est considéré comme tel (par la bourgeoisie plus,ou moins "éclairée" qui décide de ce qui est art ou pas) et qui coûte le prix de l'art (fixé par la bourgeoisie qui sait investir. Même dans le l'artiste "maudit" qui meurt de faim et qui rapporte des milliards une fois mort: pauvre Van Gogh, pur produit exploité). C'est qu'ils ont un sacré talent, les bourgeois! Même qu'ils veulent infliger l'art au peuple. qui, au départ s'en fout, sauf en cas de volonté d'accéder au "bon goût", à la... [Lire la suite]
Posté par ruru à 09:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 novembre 2011

Lecture, le soir, électricité coupée...

comme j'habitais au dernier étage et qu'il n'y avait pas de vis-à-vis sur le pallier, je pouvais lire quand on m'avait coupé l'électricité! j'art de vivre du pauvre est fait de petits arrangements. je m'asseyais sous le bouton de la minuterie. j'avais aussi une bougie, insuffisante, mais qui permettait de continuer la lecture quand la lumière s'éteignait, durant le laps de temps nécessaire à lever le bras pour appuyer sur le bouton: geste qui devint vite automatique...
Posté par ruru à 10:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 novembre 2011

joyeuse misère!

  Quand j'étais pauvre, j'aimais bien regarder les riches. Ceux qui se régalaient dans les bons restaurants la contemplation du plaisir sera toujours un spectacle plus noble que le sport et la souffrance! je n'avais pas d'envie, moi qui mangeait forcément frugal! Bien sur, j'eusse aimé être à la place de ces joyeux convives! en revanche, ma hargne,comme celle des vrais pauvres, frappait sans pitié les petits, les sans-grade,les lampistes, les bosseurs, les humbles, les soumis... Tous ceux qui,malgré de vagues... [Lire la suite]
Posté par ruru à 09:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 novembre 2011

scénario rebattu!

Le producteur: Alors, dites-moi, résumez-moi votre scénario...le scénariste: eh bien voilà, c'est l'histoire d'un homme qui aime une femme et...Le producteur: Ah non! Ce n'est pas possible!Le scénariste: Pardon?
Posté par ruru à 11:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 septembre 2011

Relire un manuscrit.

On raconte -j'gnore si c'est vrai mais en tout cas c'est juste- qu'on a corrigé jadis la ponctuation de Proust.Avant de s'apercevoir de sa fonction rythmique qui, dit-on toujours, suivait le rythme de son souffle d'asthmatique et causait ainsi une poétique particulière. Ce qui m'évoque ma grand mère, Germaine Tailleferre, travaillant avec Paul Valéry et notant le rythme de sa voix pour mettre en musique la Cantate du Narcisse... Bien sûr l'ombre de Flaubert plane sur ce qui suit! La plus mauvaise manière de relire un roman,un poème... [Lire la suite]
Posté par ruru à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 septembre 2011

Poètes maudits: valets de la bourgeoisie

Il a fallu que la bourgeoisie du XIXes. Invente le "poète maudit", l'artiste mort dans la misère et dont les oeuvres valent très cher,le,peintre suicidé pour savourer le désespoir de l'autre en toute impunité.en laissant les pauvres crever. L'artiste famélique devenant le "bon pauvre": ça fait jouir!tout art est sexe. L'art, aujourd'hui c'est ce que la bourgeoisie considère comme tel et qui vaut le prix de l'art... C'est une finance complète: vénale et monétaire, intellectuelle et affective sans quel'amour sot forcément absent. Tout... [Lire la suite]
Posté par ruru à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]