07 août 2006

Un bon mari.

Moi? Un mauvais mari? Vous rigolez? Je suis aux petits soins pour ma femme! Tenez, la preuve: tous les matins, je lui apporte le café au lit! Hein? qu'est-ce que vous en dites? Vous en connaissez beaucoup, des maris prévenants comme moi? Hé oui, vous pouvez le luis demander: je lui apporte le café au lit! Elle n'a plus qu'à le moudre!
Posté par ruru à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 août 2006

Sous-développement culturel!

C'est aussi à ce genre de détails qu'on voit que notre monde est sous-développé culturellement! Oui: on nous bassine avec l'habitat urbain depuis bien longtemps! C'est du social, sans culturel, ça ne fait que maintenir la soumission des déchus, agrémentée de révolte formelle complaisante, forte en gueule mais ineffficace! La culture est la seule voie! Et je le proclamme solennellement: Il n'y a pas que l'habitat Urbain, il y a aussi la pinacothèque! Qu'on se le dise! Evidemment, Koteck est un artiste étranger,un immigré pas... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:05 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
31 juillet 2006

les zamidézanimo me gonflent toujours...

Quand il y a quelque expérience, de 'l'amour aussi, du temps et quelque gourmandise de la vie, on pense comme avec une certaine faim.Et ça ne peut pas plaire à tous: Elle n’aimait guère les bêtes. Ou plutôt, respectait trop le genre humain pour comprendre que l’on s’attachât à un animal. La fidélité générale des chiens et la beauté des félins de salon, cette facilité de l’adoption mutuelle de deux races lointaines la dégoûtaient de ceux qu’on nomme « les maîtres » :misanthropes sans pouvoir, carencés d’amour, intolérants envers... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juillet 2006

Recette de cuisine

Voici un texte qui a plus à deux ou trois personnes. L'une d'entee elelsme le redemande.alors voilà: - Dessine-moi un mouton! - Et ma main sur la gueule? D'abord on me vouvoie! - Dessinez-moi un mouton! - C'est déjà mieux! Sauf que j'aime pas dessiner, Moi, les moutons, je les bâffre. C'est moins saint Exaspérant! - Vous n'avez pas tort... ça finit par me lasser, c'est comme les oiseaux... - Et les villageoises? - Il n'y a pas de hameau sur ma planète! - Dommage! Alors voici ma fable affable en forme de recette... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juillet 2006

La nature sans poète est un truc à la con.

LE mépris pour l'homme déferle tous les jours, gluant de complaisance et sa saleté morale devient presque obligatoire. On en revient au début du soiècle dernier quand l'anti-humanisme fleurissait, prêt à donenr ce qu'on a vu. Déjà les dénigrements s'ombrageaient de l'idée de Nature et les sports devenaient obligations morales... Et ces rêves de fourmis on donné ce qu'il risquent de donner maintenant, à nouveau, puisque l'esprit souffle et qu'on devient de plus en plus religieux... Rabelais, déjà se méfiait du méoris envers l'homme.Et... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 juin 2006

Odes aux vacanciers, esclaves des vacances et des familles lourdes sous un soleil de merde

Le Soleil, palsambleu, a voulu s’évanouir ! Y en a marre de briller sur des barbecues niais, sur des gens sans vêture qui s’allongent en morts-brûlés pour un farniente déçu qui ne dit rien qui vaille et de la peau cramée de simili boulange ! Les vacances puent l’angoisse, et c’est un idéal de merguez racornie qui se courbe, et de chipolata baveuse, huileuse, salée comme la peau des bonnes femmes aux poitrines divulguées : « je montre, mais si tu mates, fais bien gaffe à ta hure ! Je ne veux pas voir que tu vois, salopard,... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 mai 2006

Somptueux automnes

J'ois, de temps en temps, des femmes avenantes se plaindre du temps qui passe et craignent de voir leurs roses faner. Tout en oyant ces quadragénaires et quincagénaires souvent grâcieuses, je repense à ma folle jeunesse. Et j'ai eu la chance, en ces temps reculés, de connaître coraniquement, baghavadgitalement, ... non: bibliquement, certaines dames du temps jadis, quand c'était encore naguère. Nous étions quelques godelureaux à préférer les somptueux automnes aux printemps acidulés, glapissants et nucnuches. De plus, ces dames, qui... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mai 2006

Pourquoi acceptez-vous?

Il faut maintenant que ça cesse! Il y en a mare de l'indiscipline à l'école! Il faut restaurer l'autorité! D'abord, il faut de la discipline, un obéissance absolue aux dirigeants! Et surtout, que les jeunes marchent au pas, en rang. Et qu'il saluent! Ah! de bonnes vieilles marches, avec des chansons saines et viriles! Et des chants patriotiques! Car il faut célébrer la patrie! Ca au moins, ça combattra la gabegie! Et bien sûr, il faut un uniforme! Marre de la tyrannie des marques, de la mode! De plus, l'école devrait... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 avril 2006

De qui est-ce?

Citation: Dieu ne permet aucune relation. S’aimer sans dieu, se connaître sans lui, connaître et savoir sans lui et, dans la Bible le motif de la punition. Créer est aussi puni si ce n’est pas pour lui en fabriquant son image ou, au contraire, en s’interdisant de le représenter. Il fut dire que cet excrément de l’esprit humain, fidèlement reproduit, photographié comme par un service théométrique de la Préfecture de Police ressemblerait à une bouse de vache même pas sacrée. Alors, on a préféré l’image d’un « noble vieillard »... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2006

Erotisme stalinien.

L’autre jour je parcourais « La Loi », toujours épastrouillé par cete belle écriture… Roger Vailland demeure une énigme. Un vrai grand écrivain… Capable de grandeur il s’est un peu commis dans la connerie d’un livre sur Drouais, celui qui reconnut Louis XVI à Varennes… Peu importe : Quandoque bonum Homerum sommeillat… Mais le personnage de Vailland mérite quelque stupeur enjouée ! Le communisme, quand on pouvait, voire qu’on aurait dû, y croire n’était déjà pas très ollé-ollé, y compris en Espagne. L’érotisme n’apparaît pas dans un... [Lire la suite]
Posté par ruru à 09:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]