26 août 2012

Ecrire, le risque

Madeleine Chapsal est décidément sagace:   Tous les écrivains sont des exilés, volontaires ou non. Madeleine Chapsal: Oser écrire, 1993.   Même que ça fait mal! Surtout que:   Un écrivain, un poète en particulier, est quelqu'un qui travaille toute sa vie à faire de soi un être sans défense. Madeleine Chapsal, Madeleine Chapsal, Oser écrire, 1993   La lecture aide, cependant:     Lire donne l'occasion d'aménager très tôt sa solitude intérieure. Elle devient alors source de plaisir, de... [Lire la suite]
Posté par ruru à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 novembre 2011

Blanqui, libre en prison!

"Seuls l’écrivain le savant l’inventeur doivent leurs gains au travail personnel sans la plus légère souillure d’exploitation". Auguste Blanqui,Critique Sociale , « la propriété intellectuelle »,Tome II Blanqui luttait pour la liberté: il a passé sa vie en prison.
Posté par ruru à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 novembre 2011

Télévision et mode de vie!

Hé oui, certains voient clair:"Quand on n’a pas la télé, on est obligé de développer tout un mode de vie".Anna Gibson, Cet Eté, 1997.La télé nuit aux autres! Ne l'oubliez pas! Se laisser dominer par elle est un manque de générosité! une CULPABiLiTé!J'aime ce mot qui fait peur, qui gêne tant au point u'on veut le dire chrétien quand on le mérite! voire "judéo-chrétien", ce qui dévoile encore plus la mocheté mentale et affective du locuteur!
Posté par ruru à 10:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 novembre 2011

Télévision et dignité.

"Il est très difficile de garder sa dignité lorsqu’on regarde la télé.Il faut au moins rester debout- ou alors être plusieurs, faire autre chose en même temps, parler plus fort qu’elle, couper le son, la mépriser de fond en comble. Surtout ne jamais rester seul avec elle". Anna Gibson, Cet Eté, 1997.
Posté par ruru à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 octobre 2011

"Ne fais rien contre ta conscience"! foutaise et couillonnade!e

‎"Ne fais rien contre ta conscience, même si l'état te le demande"... pensée un peu plate qui est attribuée à Einstein: on lui octroie ainsi des tas de phrases petites-bourgeoises planplan.Une citation est faite pour faire réfléchir ou amuser,entre autres ... Et bien sûr celle-ci, probablement fausse, peut incliner les gastronomes de l'esprit à relire Antigone... Sophocle, Racine, Anouilh, que j'ai immédiatement parcourus sur le net pour m'imprégner du parfum merveilleux de ces pensées si fortes! (quelle miracle d'avoir tout sous la... [Lire la suite]
Posté par ruru à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2011

Sagesse

Paroles d'un clochard de jadis, devant l'église Saint-Sulpice:"quand j'aurai du pognon, j'aimerai mon prochain"...
Posté par ruru à 10:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 avril 2010

Poing sur la gueule

Loin de nos petits complaisants à la mode, ceci, qui me plaît: Si, ayant émis une opinion, je ne reçois pas un coup de poing sur la gueule dans la seconde qui suit, c'est que cette opinion est un truisme. Pierre Barbaud, cité par Robert Beauvais in Vallette et Burnam, Vrai ou faux, encyclopédie des idées reçues. Prenez-en de la graine, petits conformistes baveux! Mais c'est plus facile de suivre les modes! Evidemment, opinion...certes, lopinion, c'est de la merde! O§n ne devrait pas avoir le droit d'avoir une opinion: on... [Lire la suite]
Posté par ruru à 06:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 avril 2010

Négligence de Malraux!

Franchement, je n'aurais jamais cru ça de lui! André Malraux m'apparaissait comme tout sauf un négligent... Pourtant, il n'a jamais dit "le XXIe. s. sera religieux ou ne sera pas"!  Non! Et là, c'est grave: il aurait dû le dire! Mais non, Monsieur s'en foutait, trop occupé à raconter De Gaulle... Et oubliant la moindre des choses! Prouver sa clairvoyance, certes, mais aussi donner raison à ceux qui citent n'importe qui n'importe comment: ça leur manque! Sacré Malraux, petit canaillou! On fait croire qu'on est... [Lire la suite]
Posté par ruru à 13:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 février 2010

La lettre de ménage d'Artaud.

Amur déçu: ---------------------------------------------- Toute discussion est impossible avec toi. Je n’ai plus qu’une chose à te dire: c’est que j’ai toujours eu ce désarroi de l’esprit, et écrasement du corps et de l’âme, cette espèce de resserrement de tous mes nerfs, à des périodes plus ou moins rapprochées… Je suis à bout de nerfs, à bout de raisons; au lieu de me ménager, tu m’accables (…) Mais moi, je n’ai plus de raisons, je n’ai pas d’excuses à te faire, je n’ai pas à discuter avec toi. Je connais ma vie et cela me... [Lire la suite]
Posté par ruru à 10:49 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
23 décembre 2009

John stuart Mill, une leçon de santé face à la perversion écolo

Si le cours naturel des choses était parfaitement bon et satisfaisant, toute action serait une ingérence inutile qui, ne pouvant améliorer les choses, ne pourrait que les rendre pires. Ou, si tant est qu'une action puisse être justifiée, ce serait uniquement quand elle obéit directement aux instincts, puisqu'on pourrait éventuellement considérer qu'ils font partie de l'ordre spontané de la nature ; mais tout ce qu'on ferait de façon préméditée et intentionnelle serait une violation de cet ordre parfait. Si l'artificiel ne vaut pas... [Lire la suite]
Posté par ruru à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]