Mon puissant génie aux aspects aussi vertigineux que sublimes se repose quelquefois. A tel point qu'il m'arrive de céder à certaines superstitions de bon aloi qui contrastent élégamment avec la saine et vigoureuse, sans laisser d'être élégante, clarté sagace de mon esprit élevé dont les brillantes et nombreuses facettes, aussi diverses que variées, chatoient, non sans harmonie, sous le soleil du printemps. Bref, j'avais fait un voeu. Et, comme un con je me suis donc laissé po...usser cheveux et barbe durant trois ans. J'en avais plus que marre de mon look babacoolo-ursidé avec du poil partout. Genre paléo-castriste autant que  patriarchesque vetero-testamentaire! Mon voeu étant passé du virtuel à l'actuel, une sympathique coiffeuse a taillé dans le vif. Evidemment, quand je sors aujourd'hui, certaines de mes connaissances sont surprises de voir l'hirsute glabrifié. Et je calme leur étonnement en leur disant, car mon esprit élevé, sachez-le, bonne gens, a réponse à tout:

-C'est parce que j'ai couché avec un Allemand.