Quand j'étais marié, j'aimais beaucoup, ma foi,

Descendre l'escalier pour vider la poubelle :

Voici de l'évasion, c'est la fugue, la belle !

Durant quelques instants, je retrouvais mon moi!

 

Je respirais alors en sortant de mon toit

Je vivais un peu vrai en m'éloignant de celle

Qui me faisait monter la tension artérielle :

J'échappais à ma femme, à sa mauvaise foi.

 

Loin des pleurnichouillis et loin des engueulades

Des scènes et des cris, de toutes ses salades

J'existais pour de vrai tout en me sentant bien.

 

Ca peut paraître court pour une promenade

Mais je croisais souvent la voisine aux gros seins :

J'avoue qu'il étaient deux et que j'avais deux mains.