Ce que les jeunes n'ont pas compris c'est qu'il ne suffit pas, dans le bus ou dans le métro, de ne pas céder leur place aux vieux! Certes, on se marre en les voyant se tenir péniblement debout, tout en les regardant d'un air narquois et d'une insolence isoutenable. C'est bonnard, mais on peut fair mieux! Il faut aussi piquer la placede ceux qui sont assis! Pour ce faire, il y a une technique fort ...efficace: on se met près du vieux assis et on se gratte. On fait sembant d'éprouver des démangeaisons intenses. on se gratte d'abord calmement, puis de plus en plus fort, jusqu'à la frénésie;on murmure; "j'aurais pas dû coucher avc cette fille" (ou ce garçon, comme on veut) voire "c'est chiant les poux et les morpions"! on peut aussi s'adresser au vieux en disant " ah! Mon brave Monsieurs: si vous saviez: les maladies de peau, c'est ce qu'il y a de pire! Dire qu'à cause de ça je ne peux me lavr qu'une fois tous les quinze jours sinon, je devient tout rouge et ça suinte tout gluant"! ! En général le vieux se lève, s'éloigne, fuit. Et le jeune peut s'asseoir tranquillos et jouir du confort en contemplat l'amusant inconfort et l'inquiéude du vieux! Quand on est plusieurs à se gratter, c'est encore mieux: il n'est pas rare qu'on vide un wagon du métro! Ce fut un grand jeu de ma jeunesse et de ma férocité sociale!