la question d'aimer les animaux -ou pas_ ne s'est jamais posée chez moi. Dès mon enfants il y a eu plein de bêtes à la maison, en plus de ma petite soeur. Des chiens, des chats, des hérissons, lapins, canards et j'en passe. on ne se posait pas la question de l'amour , on vivait. et, dans ma famille de cinglés, çaallait de soi. Nous les ailions vraiment,,sans chichis affectifs du genre "ami des chats"...les chats étaient là.parfois ils prenaient mon fauteuil. de temps en temps je les laissais, à d'autres moments je les virais, selon les circonstances. quant à la scie complaisante des écriain qui exhibent leur amur des chats, bof! Un chat pouvait venir sur le piano de ma grand-mère: on ne le laissait pas s'installer sur le papier, les feuilles, le travail! il n'y a jalais eu ou très peu, de fauteuils ou de livres déchiquetés: c'est si simple de l'éviter! jalais personne n'aurais osé dire que nous vivions chez les chats: ils avaient leur place et ne dominaient pas! on s'en foutait, d eleurs territoires! A eux de se débrouiller sans l'ingérence odieuse des exhibitionnisme de l'affect! Nous avons eu jusqu'à quatre chats: c'est trop! LEs rivalités font que ça devient un panier de crabes par un transformisme zoologique eobservable: le chat domestique est solitaire, peut certes tolérer les autres, mais deux, ça suffit. Certes nous avons commis le crime de castrer des chats.Mais on en est vite venu à la pilile: la mutilation d'un animal est odieuse, point final et montre que leu prétendu amour  envers eux n'est que narcisisme, possessivité  et colmplasance suspects.je ne me souvins guère d'avoir vu des vétérinaires. Un chat n'est pas malade. Ca arrive quelquefois mais les troubles intestinaux ou cutanés viennent dsouvent dyu harcèlement affectif de maître abusilf: les chats sententnt ce qui est malsain. Et l'eczéma suit. Un chat qui fait de l'eczéma à répétition a un maître trop démonstratif, éétouffant, malsain. le vétérinaire, c'est surtout en cas d'accidents et pour la vaccination. C'est vrai aussi pour le médecin chez les humains: les eczémas humains sont souvent psychosomatiques:il suffit parfois de divorcer pour les guérir; hi:! Hi! Ceci a fait que deux fois dans ma vie, une chatte est venue accoucher dans mon lit.la première fois je devais avoir dix ans.j'aime les chats, je les respecte et je ne les idéalise pas. je suis pidique et je n'étale pas mon aiur sans cesse devant les gens et je ne propage pas de photos de chats ou autres animaux en m'extasiant: je soupçonne tout cela d'être fortement bidon! De plus j'analyse les discoires et ce que j'y découvre n'est pas très beau! Cela dit, je porte encore, au fond de mon coeur, le deuil de chiens et de chats qui furent mes amis. je n'en parlerai pkus guère: je ne veux pas partager la bassesse des zamidézanimos autoproclamés qui affichent leurs affects spectaculaires et les  exhibent comme les sales types en imperméable à la sortie des écoles! principe de précaution: pour oi un zamidézanimos qui en parle trop est suspect! légitime méfiance! Ce sont trop souvent des gens à caractère..; de choen, odieux avec les proches humains.   On ne gâtifiant pas ou rarement, on n'en parlait pas à tout bout d etemps, ils ne dirigeaient pas leurs vies. Bref, en faisant le contraire de ce que font les zamidézanimos, ça va bien.