"N'est-ce pas gnol"? Telle est la question angoissée qu'on se pose à propos du singulier du nom "gnous", désignant un mammifère qui, par ailleurs, est africain. Je réponds catégoriquement que non, ce n'est pas "gnol"... Le singulier de "gnous" s'obtient en amputant, avec les conditions d"hygiène et d'asepsie nécessaires à ce genre d'opérations délicates, le pluriel du "s", puisqu'on ose refuser le "x" à ce sympathique bestiau. La question " n'est-ce pas gnou?" est, de ce fait, résolue elle aussi!