15 juillet 2013

sonnet de la proie d'une perverse narcissique.

  La perversité narcissique est un fléau plus courant qu'on le croit. Il m'a fallu un sérieux travail pour me remettre du harcèlement, de la persécution, de l'envie au quotidien. Et, grâce à un grpupe d etuéraîe, j'ai appris beaucoup de choses sur les pratiques odieuses des pervers harcelants. Tant que c'est en couple, au travail, c'est grave, mai le pîre c'est quand ils parviennent au pouvoir: le profondes atteintes psychiatriques sont aussi politiques! Et l'on a vu ces gens à l'oeuvre! Mon divorce, jour béni, fut célébré le... [Lire la suite]
Posté par ruru à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juillet 2013

Pédagogie

    Il rentrait du collège.Il faisait beau : le mois de mars finissant annonçait un printemps jovial. Pourtant il se sentait maussade.Décidément, ses parents ne le comprenaient pas. Et l'on ne comptait plus ses tentatives de suicide: il avait déjà avalé une pharmacie ou deux. Et ses parents se lassaient. Quels monstres !   Il ouvrit la porte de l'appartement.Il entra. Tiens, quel silence ! Personne à la maison ? C'est curieux !  Il alla jusqu'au salon.et là... horreur ! Son père ! Son père s'était pendu au... [Lire la suite]
Posté par ruru à 08:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2013

tuons les oiseaux, ça fait des vacances!

Quand ma mère en avait marre du chant des oiseaux, si banal, ordinaire voire vulgaire, elle se mettait au piano et jouait Couperin. Les oiseaux, alors se taisaient, stupéfaits de tant de beauté et honteux d'être d'aussi piètres musiciens. Il n'y a pourtant pas eu de suicides.Mais les meilleurs parmi les volatiles furent désespérés... Se découvrir aussi mauvais alors qu'on croyait avoir du talent! Quelle horreur! Maman arrêtait de jouer pour savourer le silence : Bonheur ! Puis, après quelques moments, les oiseaux, bouffis... [Lire la suite]
Posté par ruru à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 juillet 2013

FARCES ET ATTRAPPES POUR SUICIDAIRES.

Vue l'actualité, le besoin s'en faisant généralement ressentir : on signale l'ouverture d'un magasin de farces et attrapes pour suicidaires ! Ce sympathique commerce propose des articles désopilants correspondant à toutes les situations et accessibles à toutes les bourses. Les faux médicaments en sont l'exemple : les conditionnements sont absolument identiques à ceux des spécialités pharmaceutiques préférées des suicidaires. Seulement les comprimés sont en fait de fortes purges ! Ah ! Quelle rigolade que de... [Lire la suite]
Posté par ruru à 08:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]