La perversité narcissique est un fléau plus courant qu'on le croit. Il m'a fallu un sérieux travail pour me remettre du harcèlement, de la persécution, de l'envie au quotidien. Et, grâce à un grpupe d etuéraîe, j'ai appris beaucoup de choses sur les pratiques odieuses des pervers harcelants. Tant que c'est en couple, au travail, c'est grave, mai le pîre c'est quand ils parviennent au pouvoir: le profondes atteintes psychiatriques sont aussi politiques! Et l'on a vu ces gens à l'oeuvre!
Mon divorce, jour béni, fut célébré le 15 juillet 1995. Ce fut la fin de l'enfer, de la torture morale méthodique, de la mesquinerie appliquée... Alors je commémorecomme ça la fin de mon embastillement dans la méchanceté d'une autre, très autre:

 

Sonnet de la proie d'une perverse narcissique.

A la veuve ratée.

 

Vécu la vie d'ongle rongé

De grignoté à point sanglant,

Le suce-moelle s'y joignant

Dans le seul but de me tuer.

 

Persécutionperversité

Chaque jour méthodiquement

Regard d'acier, mépris ardent,

Salissant l'être, atrocité.

 

Saturation de moisissure,

Sagacité de la torture :

Me voici déchet de poubelle.

 

Plus rien en moi, que du dégoût

je me dégueulais en personne,

En moins que rien à cause d'elle.