Les roses sont des brutes: elles évoquent l'amour
  Qui est une avanie à nulle autre pareille
  Qui taraude et nous ronge même quand on sommeille
  L'amour, la rose, tout ça, non: je ne suis pas pour!

Il y a le myosotis qui torture à son tour
Le passé saborde notre humeur actuelles

Mais la rose, salope, se monte plus cruelle:
Ecrabouille le coeur en cognant comme un sourd!

 Or, moi, je vous le dis méfiez-vous des fleu-fleurs
Des plus humbles aux plus vaches aux plus pétries d'orgueil
Comme ce prétentiard qu'on appelle glaïeul...

L'ennui c'est qu'on les aime, alors allons crever
Comme la rose flétrie d'un sale matin d'été
En beuglant des "je t'aime" à vous fendre le coeur!