la fête des mères me dégoûte un peu, comme un gâteau trop crèmeux, lourd, gras, hypersucré... c'est une vision mielleuse de l'amour...
L'amour, c'est autre chose! C'est ambigu, complexe, fort, parfois dur... ça remue même si c'est lentement durant toute une enfance. Ca creuse à vif et ça taraude... Ca muscle et ça peut faire mal... C'est énergie, viande, chair et sang! Et non pas du miel à la chantilly, surmonté de confiture au nutella auquel on a rajouté du sucre en poudre avant de le napper de sirop de glucose parsemé de loukoums et de marshmallows avec des pépites de chocolat et une cerise sur le gâteau!
L'amour, quand c'est sucré, c'est du sucre en morceaux, bien dur, qui peut briser les dents qui le croquent! Et c'est autrement plus beau qu toutes ces sucreries!

l'amour c'est aussi permis aux diabétiques!