... l'égalité est une violence. une brutalité. Une volonté. Elle n'est pas un fait mais un désir. Musclé. C'es un poing dans la gueule des oppressions naturelles. Et ça commence par soi-même: le devoir d'être égal, de valoir le coup, de ne pas se soumettre.Une discipline d'artiste anti-mollasse. Une humble fierté. Mais il  faut des dents! L'égalité n'est pas une rêverie confortable pour bien-pensant qui rote après un bon repas. Elle peut devenir hargne de carnassier , gourmandise fervente, mafflue qui cogne dru!

C'est chaque jour... C'es la volonté. L'amour qui , s'il est vrai, ressemble à la morsure. A la griffe.La déchirure. On sort de soi, comme si l'on se fendait la peau pour savoir l'autre, me comprendre, être avec lui. Il faudraiut s'escagasser les côtelettes, briser la cage, la prison thoracique, faire jaillir le coeur en liberté radieuse! dire aussi "je suis l'autre" par ce je qui est un. Mais divers, comme moi, oui, moi: ce  même moi-même que moi, le même. Un autre, quoi: Je.Toi.

Cognage éperdu de l'ordre naturel, giflage de la tronche de la "loi" du plus fort, la volonté d'égalité s'est dorée aux bûchers des monstres, aux livres brûlés... Mais ce barbecue-là peut devenir juteux,Viande! tout art  est viande, surtout celui de vivre. Je suis le rôti du moins je voudrais l'être:le savoureux, le nutritif. L'égal. Je suis l'humain. Même quand je compte mes sous et que j'en ai moins que toi.

La vie n'est pas rose et blueue, baby pink, baby blue come le veulent les planplans. C'est un mouvement.du vélo: tu t'arrêtes, tu te casses la gueule. Ou alors faut une béquille. L'galité, quand elle est rose, c'est le sang des luttes pâli par la pluis gluante de l'oppression. quand elle est bleue, c'est l'ecchymose, le chtar, le gnon de celui qui a lutté. L'amour est grave, parfois triste. Mais il jubile sans s'exhiber.Y a le regard.qui englobe et caresse. L'autre. L'égalité, c'est du sensuel. Y a de la chair...

Que ma joie demeure: j'ai vu des autres.Et des autresse. Il y a mon coeur qui bat, qui boxe. L'égalité est une violence. IL m faudrait plus d'amour en moi: j'ai faim. Viande! Pain blanc! amour! Egalité!