15 avril 2013

Sonnet du devoir d'être joyeusement athée (comme une tasse)

Jésus savait, pardi, qu'il allait tuer autant Sa parole étudiée comme une mise en scène Ne pouvait qu'exciter les salopards obscènes Qui jouissent en salivant dès qu'on peut voir du sang!   Monsieur Christ blatéra un discours indécent Conduisant le croyant à transcender sa haine Chaque mot, sanguinaire, sema l'immonde graine Et la moisson ne fut qu'ignobles étripements.   L'ancien testament est déjà meurtrier Le nouveau qui  incite à hypermassacrer Donne aux mesquins l'idée de répandre la guerre. ... [Lire la suite]
Posté par ruru à 11:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]