L'esthétique chrétienne a voulu que le Christ fût maigre voire décharné. Mais ce "petit bourgeois" révolté avant la lettre venait d'un milieu aisé, comme le montre sa vaste culture, son éducation de "bon ton". IL aurait fort bien pu être rondouillard.Les bourgeois ne jouaient pas encore au tennis ni au golf.
On sent aussi dans son langage, sa façon d'asséner des platitudes d'une façon sentencieuse, une certaine tenue, une "bonne langue" genre Vaugelas façon palestinienne antique. Avec juste ce qu'il faut de faux relâchement pour plaire au "bon" peuple tout en horripilant le "vulgaire".
Aussi, si je devais faire un film, un biopic relatant la vie du Christ, j'engagerais Edouard Balladur pour en jouer le rôle. Car il peut fort bien représenter la distinction, la prétention sentencieuse du discours de Jésus, ce dédain distant qui séduit les âmes déjà soumises et fait serrer les poings aux vraies personnes.
Oui, Balladur serait très bien. Mieux que Depardieu. Il représenterait parfaitement ce qu'est la mentalité chrétienne principale, dès le départ. La grandeur de Rome demeure malgré une certaine faute de goût: il est ridicule de crucifier Balladur!