Bien évidemment, la tromperie sur la marchandise doit être condamnée. Et l'on doit savoir ce qu'on mange. Surtout en cette période un peu perverse de trouille envers la nourriture, de célébration du "pur", de l'obsession obsidionale anti-industrie alors que jamais nous n'avons eu, dans l'histoire, une nourriture courante aussi saine qu'aujourd"hui! Jamais!