En été, nous apprécions les potages froids: gaspacho, soupe de carottes à l'orange, chlodnick et j'en passe. N'oublions pas la vichyssoise américaine. Qui est un potage parisien glacé.  En effet, son inventeur, Louis Diat, chef du Carlton de New York s'est souvenu de la soupe poireaux-pommes de terre, appellée parfois "potage parisien" ...

Durant son enfance  ce cuisinier avait coutume de le refroidir avec du lait. Il a remplacé ce dernier par de la crème fleurette, a servi froid. Originaire de la région, il a baptisé le tout "vichyssoise" en ajoutant "américaine" parce qu'on  se trouvait à New York. Le succès a suivi.

Bien sûr, après cette entrée consistante, on peut suivre par des mets plus légers... Par exemple du jambon de Bayonne, du saucisson de Lyon, de l'andouille de Bretagne, agrémentés de moutarde de Dijon... C'est ce quon nomme une "assiette anglaise".

Ou alors, pourquoi ne pas continuer par un filet américain, qui est un tartare belge? A moins qu'on préfère passer à quelque chose de chaud.

Un peu de viande cuite, par exemple...  aux pommes de terre et au maïs. C'est une sorte de hachis parmentier que l'on appelle "pâté chinois" au Québec...