Lettre ouverte à Louis Sarkozy qui a lancé des billes et tomates sur une policière.

Mon cher Louis,
Nous avons tout apprécié ta liberté d'esprit, comme ton caractère facétieux. Certes, ce n'est pas bien d'agresser ainsi une travailleuse. Néanmoins, ce geste de révolte montre que tu es bien dans une tradition française frondeuse et capable, comme en 1848, comme sous la Commune, comme en1968, de s'attaquer aux forces de l'ordre. Ce qui est rare quand on vient comme toi d'un milieu moralement défavorisé.
Pourtant, il convient de te mettre en garde car ce geste, si beau -c'est celui de Gavroche- peut dégénérer et devenir aussi désastreux que les caillassages de flics des Banlieues qui attire la répression dans le 93 ou la terreur comme en 93. Dans le 93, il y a des zones de non droit où la police n'a pas accès. Ton père a combattu cette situation: il ne faudrait pas que l'lysée devienne comme ces zones de banlieue.Mais je sais que, bien qu'issu de l'immigration, tu n'en es pas là.
Tu demeures dans la tradition de Brassens, que ta belle-mère chante si bien, et c'est tout à fait plaisant. Peut-être est-ce le point de départ, pour toi, d'une pensée politique et d'une évolution souhaitable qui te mènera vers de justes luttes: beaucoup de leaders de la gauche ont commencé comme ça. Et, qui sait, tu feras peut-être un bon président de la République après avoir viré social-démocrate comme tant et tant de gauchistes. ou maire d e Francfort comme Cohn-Bendit, autre lanceur... Cependant je ne te conseille pas de remplacer les billes et les tomates par des pavés. 
En attendant, il faut que tu travailles bien à l'école, en suivant le modèle des grands révoltés comme Jaurès, Vallès, Prévert, Rimbaud, etc.
Bien à toi.
Orlando de Rudder.

PS: Afin de t'enseigner la bienséance, je te signale qu'il est de bon ton de crier "mort aux vaches" quand on lance un projectile sur un flic!