Autrefois Charlie-Hebdo et, avant, Hara-Kiri Hebdo ne suivait pas les modes, ne hurlait pas avec les loups. il devançait les modes, les créait. il'était pas encore un organe petit-bourgeois autosatisfait et tournant en rond sur des idées fixes cotre-productives. iL était saisi, interdit voir persécuté. Aujourd'hui c'est une publication obligatoire pour la bien-pensance. Et Marine le Pen le soutient! 
A quand un n° sur l'écologie? N'est-elle pas aussi préoccupante quel'islamisme? N est-elle pas une résurgence de la bête immonde? N 'a t-elle pas des intégristes dangereux? Ne fausse t-elle pas tous les débats? Quel hebdo satirique osera enfin? Et là, on verrait les réactions haineuses et hostiles des bien-pensants!

Ca viendra certainement.Mais il est encore tôt pour la prise de conscience le confort moral nous confit dans la suffisance des certitudes orthonormées, dans le suivisme béat qui s'indigne voluptueusement sans risques...