29 octobre 2011

vive l'humanité!

certes, l'animal n'a jamais fabriqué d'armes...mais l'extermination du plus faible par le plus fort ou par la meute (y compris dans la même espèce) est constante. le torture existe avec jubilation (ça reste chezl es animaux les plus "dénaturés" comme le chat domestique),le viol et un moyen privilégié de reproduction comme la brutalité envers les femelles (voir les rhinocéros, par exemple), autres constante chez les mammifères;l'esclavage n'existe pas que chez les fourmis... les plus bestiaux des hommes perfectionnent simplement ce que... [Lire la suite]
Posté par ruru à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 octobre 2011

Emerveillez-vous!

claude Debussy écrivit un jour son bonheur d'habiter près d'une voie ferrée.il se délectait en écoutant le rythme des trains.C'était un naturel heureux. Aux temps de grandeur et de vérité, quand on ne pensait pas qu'une ligne ferroviaire déparait un paysage,au contraire.Ca lui ajoute un charme, la touche humaine du voyage et de l'espoir.A l'époque,tout un art,complètement nouveau,se déclarait. Debussy créait une musique inouïe jusque là. une radicale nouveauté. Autour de lui, des poètes chataie la modernité, dans la lignée de Rimbaud... [Lire la suite]
Posté par ruru à 12:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 octobre 2011

Anti-paysans,fachos constants!

Me mépris, la haine enversle travailleur en général et le paysan en particulier est l'in des fondements des idéologies petites-bourgeoises fétides. C'est l'un ces fondements de l'écologie, ce qui lui permet de s'éloigner de son racisme originel en le remplaçant par un classisme malsain. C'est l'essence de la pensée des escrocs de Greenpeace (dont la haine envers les pêcheurs est encore plus flagrante, avec acharnement et fausses infos dégueulasses) ,déjà dénoncés par Paul-Emile Victor qui, lui, connaissait la nature (que je préfère... [Lire la suite]
Posté par ruru à 12:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 octobre 2011

Sonnet insensé.

"Le sens interdit à la langue d’être écoutée pour elle-même". Bernard Heidsieck, Tombeau de Pierre Larousse, 1958.Voici donc un sonnet (à lire à haute vois):Avenation.Arcopugnant l’endoclature des raboustars encycliteuxMesser Papure dicorastait le fargougnosse d’ilubastonAuprès d’Algur de Cahaparade et d’optimal FobicutionD’où j’avenave l’aparistule de l’obagra architerneux !Qu’on galozère la purcrabarde au coloique maranameux ! Ce guiterniu n’est point cruvard pacharasule abarastagonFout qu’à la flerne le garaso... [Lire la suite]
Posté par ruru à 12:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 octobre 2011

la roture efficace!

Mon nom,sur les actes manuscrits d'anciens état-civils, s'écrit avec un petit d. Ce qui fait croire à certains qu'il serait noble.Ce n'es tpas le cas.Mais ma soeur a décidé de changer ça en l'écrivant avec un grand D. Moi, je m'en fous.Sauf que ça révèle les sales esprits! D'une part ceux qui apprécient ou admirent cette noblesse illusoire, ceux que l'aristocratie impressionne. Bande de cons. Et ceux qui rejettent,petits-bourgeois rances ou gauchinous révoltés révolutionaroïdes mesquins, capables de dénigrer, de mépriser ou de haïr... [Lire la suite]
Posté par ruru à 12:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 octobre 2011

Le bonheur d'être soi...

Il y a parfois,en nous, des moments de grâce; certaines épiphanies. L'un des plus savoureux serait le sentiment de contemporanéité, quand tout se résoud. on éprouve alors sa propre réalité en sentant ce qu'on est au delà du temps: certes l'homme que je suis maintenant est fort différent du petit garçon que je fus. Et de l'adolescent d'autrefois, qui était déjà moi, et dont je ne partage plus certaines options. Mais, dans ces moments de résolution,il n'y a plus de temps: on est d'une seul coup tous ses ages à la fois. Ca peut arriver à... [Lire la suite]
Posté par ruru à 12:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

29 octobre 2011

pas d'amour chez les mariés!

tiens tiens: les magazines commencent à se préoccuper du réel en un peu moins "positivant"! on remet en question l'amour, ce sentiment qui disparaît si souvent dès qu'on vit ensemble!... Ca y est,on démasque... pour les neuneus romantico-nunuches aux coeurs de wassingues à pleurniche éperdument glucosée ça va être une révélation! alors qu'il suffit de regarder autour de soi: qui s'aime parmi les couples qu'on connaît? on ouvre les yeux et, même si ce sont des gens droits, qui n'étalent pas leurs ressentiments,ça se voit, ça se devine,... [Lire la suite]
Posté par ruru à 12:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 octobre 2011

Une farce métaphysique!

une des farces de mon enfance les plus efficaces est simple,pas dangereuse et d'un effet saisissant. Il faut deux boîtes de conserve contenant des légumes différents. Disons une de petits pois, l'autre de maïs en grain. Il faut soigneusement décoller les étiquettes, en les trempant dans l'eau. C'est le plus difficile,ça demande du soin. ensuite, on les intervertit. on colle l'une sur la boîte de l'autre. Ca n'a l'air de rien...Il faut être là quand on ouvre l'une des boîtes... Et vraiment, la déconfiture de la personne qui contemple... [Lire la suite]
Posté par ruru à 20:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 octobre 2011

"Ne fais rien contre ta conscience"! foutaise et couillonnade!e

‎"Ne fais rien contre ta conscience, même si l'état te le demande"... pensée un peu plate qui est attribuée à Einstein: on lui octroie ainsi des tas de phrases petites-bourgeoises planplan.Une citation est faite pour faire réfléchir ou amuser,entre autres ... Et bien sûr celle-ci, probablement fausse, peut incliner les gastronomes de l'esprit à relire Antigone... Sophocle, Racine, Anouilh, que j'ai immédiatement parcourus sur le net pour m'imprégner du parfum merveilleux de ces pensées si fortes! (quelle miracle d'avoir tout sous la... [Lire la suite]
Posté par ruru à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 octobre 2011

je suis comme Khadafi...

‎"Moi, je suis comme Khadafi j'aime les animaux"...je lance parfois cette petite phrase... Avant, je disais "comme Hitler", qui a prouvé son amour des bêtes... je me suis laissé dire qu'il était encore plus raciste que Bardot. Ce qui n'est pas rien...Remettre en place la pensée petite-bourgeoise dans son désir d'auto-gratification et de"bons sentiments"! ‎"Moi,je suis comme untel"...hommage à Alphonse Allais qui a créé des personnages burlesques s' auto-déclarant ainsi. Ce qui donne "moi,je suis untype dans le genre de Napoléon; ma... [Lire la suite]
Posté par ruru à 06:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]