J'ai eu jadis le projet d'écrire un dialogue sur la mélancolie entre dürer et Rabelais (il y a dix ans de différence d'âge, quasiment deux siècles à l'époque) car ils représentent deux visages de la mélancolie, de sa profondeur, de sa grandeur positive qui bâtit les civilisations, de sa joie, de son rire féroce qui mord et de son aspect poing sur la gueule, hilarité et torture interne genre rage de dents, mais aussi dehors. Cette vieille mélancolie fondatrice, celle qui fait les héros selon Aulu-Gelle et qui se voit, par le regard de Rabelais, dans l'infâme tristesse de la fête.voire de la fête des fouis qui, en subvertissant le pouvoir en rigolant, ne fait qu'affirmer sa toute-puissance. Tristesse de Ducasse et images du Septième Sceau, le film de Bergman.

Ce septième sceau à briser pour que retentisse la setpième trompette, la "trompette de la mort", tiens donc, champignon vénéneux qui croît au pied des carrés magique (tiens, ça mp'a passé: j'ai eu ma période de construction de carrés magiques à cinq nombres: mélancolie!)...Mélancolie de la Renaissance, oui, juste avant jérôme Cardan, inventeur en concurrence avec Tartaglia de l'équation au troisième degré, joueur d'échecs perdant, se ruinant et vivant! tout en ayant soin de mourir à la date qu'il avait prévu en tirant son hosroscope (longtemps après, le génial dessinateur granville a écrit sur maints de ses dessins, la date de sa mort!!!!).

La mélancolie, la force de Léonard de Vinci, la création à l'état pur: Dieu n'est que dépressif et se repose le dimanche.Il doit faire su sport ou tondre le gazon. Oui,Rabelais et Dürer, les hommes de force et d'acharnement, qui rient en connaissant le visage de la mort, la danse macabre obsédante et la lumière du peintre que le soleil jalouse! Ceux dont la joie demeure parce qu'ils "ne marchent pas" dans la combine et défient le destin come Samano devant le peloton d'exécution, lui, souriant, cigare au bec! Viva Zapata, vive l'abondance et vive l'humanité! La mélancolie doit devenir pratique, aider à tout! devenir un art totale, grandiose et quotidien, baguette magique et ouvre-boîte! clé à molette et sexe ultime!

Rabelais ET Dürer: fromage ET dessert; mélancolie.

Et vive Erik Satie!