On ne parle pas assez de la querelle venimeuse entre Pierre Perret et Guy Béart! En plus ça tourne vinaigre à propos de l'ignoble Léautaud, talentueux pisse-froid, aigri et visqueux si rigolo à lire dans sa prétention d'anti-humaniste à chats pisseux. Car il est des meutes de chats presque aussi dégueulasses que leurs exploiteurs affectifs. Béart préférait Hardellet, lui... Bof, il reste que c'est rigolo tandis que els admirateurs du misogyne homophobe hyperréac Brassens s'en mêlent!

La chansonnette, c'est toujours bas, ou presque... Demi-mesures avec musiquette insuffisante et poétisme gnangnan permettant d'empêcher le peuple et les gnarfs d'accéder aux vraies beautés, à la poésie vraie et à la musique profonde. Gainsbourg avait raison de la mépriser en y excellant!

Allez voir là, c'est rigolo, les has been grincheux:http://jncuenod.blog.tdg.ch/archive/2011/03/23/pierre-perret-contre-guy-beart-du-rififi-chez-les-poetes.html

Les chanteurs ne sont pas des poètes,merde! Ca suffit, la prétention bourgeois qui fait de l'art avec tout ce qu'elle a eu honte d'aimer!

La chanson "à texte" prétentiarde est à chier et je préfère Bob Azzam et Carlos  à Léo Ferré: Au moins c'est du vrai, du réel, du concon rigolard,  pas de la prétention petite-bourgeoise  à l'art! Ou de la simagrée "popu" exploitant le peuple en le singeant bassement: triple berk et pouah mutliples!

L'un se prend pour Marcel, l'autre est Amont! Faussaires, pouacres et bidons!