12 février 2011

la pollution de jadis

Par ici, on ne se rend plus compte. Mais il y a de quoi frémir en pensant à la pollution de l'air, Jadis. Bien sûr, les chauffages au bois, au charbon, les tanneries artisanales et autres petites entreprises salopaient l'air depuis des siècles. Mais il y a eu l'industrie.LEs hauts fourneaux à charbon! Et là, ça rigolait pas! Nous avons de la chance de jouir d'un air pur... A Haumont, "la ville aux cent cheminées" , des vieux se souviennent encore: il fallait laver trois fois les salades pour ôter l'espèce de suie grasse... [Lire la suite]
Posté par ruru à 12:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 février 2011

On prend les enfatns pour des bêtes!

!... enfants battus, enfants viols, enfants crétinisés, enfants-marché, enfants-marchandise... ou alors faux-amour: un rapport analogue à celui des zamidézanimos et de leurs bêtes se joue aujourd'hui avec l'enfance. Avec la même exploitation affective et le même tyoe de marché puissant: du faux amour, de la domination, comme avec les chiens, les "toutous à sa mémère": le rapport affectif le plus veule et le plus indigne qui soit. L'enfant-objet est exutoire. La violence est terrible. Mais il y a aussi... [Lire la suite]
Posté par ruru à 11:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 février 2011

Aimer la nature.

Bardotisme. Les zamidézanimos croient encore que les  bêtes ne tuent  que pour manger! C'est faux: il y en a plein qui aiment tuer et torturer (un simple chat)...Et quand on aimle els animaux vraiment, on le sait. Et on les aime quand même.J'aime bien les animaux, mais je préfère quand même les bêtes: le loup au chien... les zamidézanimo, dans le monde libéral, n'ailent pas les anilmaux, mais une image complaisante d'eux-mêmes avec exploitation affective.  Colonistion par le sentiment à grands coups de Sheba!... [Lire la suite]
Posté par ruru à 09:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]