09 février 2011

L'amour obligatoire nous bouffe l'existence

Aujourd'hui, la tyrannie de l'amour obligatoire sévit! On n'a pas le droit de ne pas aimer les animaux, ou simplement de s'en foutre! Quelle ilmportance, pourtant, du moment qu'on ne nuit pas? Tout amour socialement obligatoire est malsain et bidon!  C'est légal et administratif. Dans la plupart des casça amoche la vie . Y a qu'à voir le mariage! Cette dictature de l'amour imposé empêche à jamais tout espoir de paix! Ca ne marche pas ça ne donne rien: on recommence quand même! Définition de la névrose! Principe de précaution:... [Lire la suite]
Posté par ruru à 12:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 février 2011

Charade catilinaire.

Mon premier n'est pas ici. Mon deuxiéme est une spécialité japonaise faite de viande de pinnipède. Mon tout déplore la décadence dans une catilinaire de Cicéron.
Posté par ruru à 06:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 février 2011

Le crevé des figues

Le désir s'esclaffe dans le crevé des figues. Quand la peau verte ou sombre s'est fendue sous le ciel. L'estafilade rouge montre les graines agaçantes. On salive à l'envie. Ca nous prend même au ventre. Mon amour, devenons et le soleil et l'ombre!
Posté par ruru à 06:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 février 2011

"déshumanisation de l'art"!

Waouh! y a une "crise de la littérature française" et une "déshumanisation de l'art"! Là, on est dans la décadence! Penser qu'il y a encore des gens pour exprimer cette tournure de pensée ringarde, mécanique est assez amusant. Réac? Oui, bien sûr...mais ça dépasse complètement ce propos...Politique? Evidemment, mais si ce n'était que ça! C'est simplement bouffon et aveugle! Et surtout hors sujet! la pensée mécanique, esclave, ordinaire continue de distribuer ses clichés. Parfois elle y ajoute... [Lire la suite]
Posté par ruru à 05:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 février 2011

Scapin anti-écolo?

Scapin, en 1671, prévoyait-il déjà 'écologie et le "principe de précaution"? ce danger pubkic de la pensée moche semble évoqué dans cette phrase des fourberies d eScapin (III, 1): "Je hais ces coeurs pusillanimes qui, pour trop prévoir les suites des choses, n'osent rien entreprendre" D'autant plus quils prévoietn toujorus à côté, se trompe en se gourant tout en pratiquant l'erreur.Pas parti pris, néophobie, négation du progrès, haine de la vraie vie! Petits rentiers ou notaires vicelards de la... [Lire la suite]
Posté par ruru à 05:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]