Le jet des Trabelsi, les petites magouilles, les scandales finqanciers, les saloperies mesquines...ça va un temps: on ne va pas s'e étonner, ni s'en scandaliser, c'est dans l'ordre des choses! Absolument nomal chez les capitalistes comme pour la droite! Nos petites indignations sont bien complaisantes. Leur reprocher d'agir d'une façon vile est vain, inane:  on ne reproche pas à la merde de puer! C'est sa nature! On nettoie!  Un bon coup de karcher, comme dirait l'autre groin!

Alors arrêtons de nous gargariser avec ces petits faits-divers comme les lecteurs de Gala jouissent des malheurs des princesses! Attaquons-nous au principal, à la cause! Ne perdons pas notre énergie! Et démolissons le capitalisme, le libéralisme! A force de s'occuper des turpitudes médiocres de ces miteux mesquins, on oublie l'essentiel! Le crime, c'est le libéralisme! Et non ces affaires qui en découlent et qui ne doivent pas surprendre. Il serait imbécile de demander à Alliot-Marie d'être une sainte pure et radieuse!

Les coupables, de  plus, sont ceux qui ont voté Sarkozy et ceux qui n'ont pas su l'empêcher d'accéder au pouvoir: tous! On n'avait qu'à être efficaces! A focre de s'occuper de conséquences, on ne soigne pas la cause! L'action se dilue, la réflexion divague! Ces salopards sont exactement à leur place et font exactement ce qu'ils doivent faire selon leur idéologie: ils sont fidèles à eux-mêmes! Ca pue. Normal; Virons-les!

Il est temps de construire! De bâtir et non de s'indigner en vain, de pleurnicher! De se lamenter, de se scandaliser ou de rigoler, goguenard, inefficace!

Ou alors, on lit charlie-hebdo ou le clone, on regarde les guignols, on rigole, on ricane et on va se coucher.satisfait d'avoir râlé.Ca fait du bien, hein?Mais ça ne change rien! Complaisance gluante! Complicité passive! Confort petit-bourgeois pour fin de banquet rad-soc de la IIIe République;Il n'y a là que des rots de repus autosatisfaits!

Virons-les, nom de d'là! Ce n'est pas une question de politique, mais de serpillière!