ffGégauff, fasciné par le nazisme... Ce fut l'origine d'une des plus lamentables conneries, accomplie avec Maurice Ronet. On m'a raconté qu'invités à un bal masqué de Marie-Laure de Noailles, s'y rendirent, l'un (je ne sais plus lequel) déguisé en Nazi et l'autre en déporté. Le premier tirait le second par une chaîne. Ils furent prestement éconduits. Cette faute de goût ferma beaucoup de portes à Maurice Ronet. Pourtant, Nimier, lui dit un jour “vous êtes l’­homme que j’aurais voulu être”. C’était au moment de la sortie d’un film, Le Feu Follet, tiré de Gilles, un roman de Drieu La Rochelle. Il y est veule à souhait et tel qu'en lui-même:parfait dans son genre.