Vive le fric! Lui seul est pur! Les vrais marchandages sont ceux des sentiments! Des agiotages affectifs, de la banque ignoble des bien-pensances commodes! Et ceshorreur parviennent à salir le pognon qui permet de vivre, de bouffer, faute de mieux!

Les salauds, charitables ou non  s'en servent comme d'une arme ou d'un moyen de contrôle, de domination! La religion n'est qu'une banque mentale avec marchandages, rachats, actions et obligations!

Quand on a faim, un billet de cinq euros est un DIEU! Vive le fric!