Complicité politique.

Ah, le mariage, cette sagesse renonçante! ou la vie de couple!  La complicité politique avec une société qui a besoin du couple... Regardez autour de vous: z'en voyez beaucoup, de l'amour chez les couples... Le plus rigolo, c'est la "photo de mariage" avec l'abjectif bien clair. Gueules de cons, postures, comédies..Car même si les gens sont beaux, ça arrive, ils ont l'air tarte et con! Le destin est scellé et, parfois, rien qu'à voir ces photos, on peut prédire l'avenir des deux malheureux qui, une fois sur deux, s'entre-déchireront. Avec les belles-familles derrière: on n'est jamais seuls! La belle-famile, la plus présente dans le couple est celle qui le détruit; fut-elle "adorable"! surtout si elle l'est!

Foutu.

Il est bon d'avoir un animal familier, dans le couple: ça permet de se déchirer mieux au moment de la séparation. C'est ue cerise sur le gâteau, en plus des enfants.Et lui, on peut l'abattre sans trop de soucis...  Beaucoup de femmes l'ignorent encore: la sécurité matérielle, financière tue l'amour, le rend fonctionnaire...la garantie de l'emploi bouffe la vie affective (regardez autour de vous) dans un jeu curieux de "vases communiquants"... Et le couple bat de l'aile très vie: il dure le temps du lave-linge. Dès que l'électro ménager est à remplacer, le couple est foutu.

Exploitation.

Et les féministoïdes ne voient toujours pas que, derrière la domination masculine, si pénible, se cache l'épouvantable exploitation du désir masculin, qui mène au mariage, à l'enfer et aux sociétés mornes que nous connaissons. Et les mômes trinquent! Eh oui, l'homme est encore astreint au pouvoir deans bien des cas.. Il en crève comme toujours... Cette assignation est la cause de bien des malheurs.

Constat d'adultère!

De plus, assez cons, les gens se déchirent sans joie! Il pourrait y avoir une délectation furieuse et féroce à détruire ce qu'on n'a pas été capable de construire! Taîaut, bec et ongles... Mords-y l'oeil, croque z-y le foie! Mais non: même la guerre, on ne sait pas la faire.Or elle est souvent inévitable! Il serait bon de la pratiquer "fraîche etjoyeuse" voire étripante: ça redeviendrait vivant, animal autant qu'humain! Et la haine jouerait son rôle d'amour raté tandis que la violence inverserait la caresse! hi! hi! Moi,

Vive  l'adultère.

Mesdames et Messieurs, j'ai même eu l'honneur d'iun constat d'adultère, deux ans après la séparation (et la dame était "recasée" elle aussi)...mais il n'y avait pas eu divorce: ça, c'est beau, bien mesquin... Et sacrée preuve d'amour dépité! quel pied! Enfin, d'amour... d'attachement complaisant. quiconque ne trompe pas un conjoint acariâtre est un collabo! L'adultère est un devoir quand l'autre vous dévalorise, vous harcèle... Mais attention de ne pas tomber sur le même ou la même...

Envoi: s'il y a eu séparation, divorce, si vous avez vécu des scènes, des déchiremets de cette sorte.... Prenez conscience qu'en disant "je t'aime" vous aviez menti! Et souvent même si le couple dure et continue... Coupables!