02 mai 2010

Amer...

Amer. Redire à l'amer, loi des lois! Foyer perdu, feu qui plut, rien de moins. Comment l'amour va t-il puer toute mort, parce que macache, j'en ai marre, et je sors! Changeons d'épaule si l'on trouve un fusil... faisons le fondre à coeur perdu d'autant. Dans la laitue, y a des asticots blancs. Errons par là, ôte-la, ta chemise bleue! Pour écrémer les nuages, il n'y a pas moyen. Ils représentent, vois-tu, le vrai cerveau global. Gélatineux mais sans façon. Soyons polis. Vive l'amour. Toi. La date est fausse sur le... [Lire la suite]
Posté par ruru à 09:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mai 2010

Détruisons l'art! vive l'écologie!

C'est effroyable! La pollution, dans les musées est insupportable! Ces maîtres anciens étaient des pourris! Leurs tableaux sont pleins de saloperies chimiques, du plomb, des métaux lourds dans les couleurs! Voilà qui va nuire aux énérations futures! Aussi, je vous en prie: si vous trouvez un Velasquez ou un Rembrandt, vite, allez le placer dans l'endroit où l'on récupère les piles usagées! e les laissez pas polluer la nature! J'engage tous les additifs conservateurs de musée à en faire autant: c'est une question de santé publique,... [Lire la suite]
Posté par ruru à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2010

Duane Hanson, petit-bourgeois américain aux révoltes bien-pensantes!

Salle d'attente. Le réalisme et l'hyperrréalisme ont l'avantage de ne rien remettre en question: soucis bourgeois, ils proposent ue boonne critique interne de la bourgeoisie et propose "la belle ouvrage", le "bien fait", le "ressemblant" pompier au plus haut point. C'est de l'art amusant, anecdotique et, quand ça n'est pas trop encombrant, c'est parfait pour une sale d'attente.  Il pue des yeux. Puisque ça ne remet rien en question, ça ne transpose pas, ça éxécute d'une façon souvent... [Lire la suite]
Posté par ruru à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2010

Mon rêve familier: Verlaine ! Encore!

Mon rêve familier, chef-d'œuvre absolu! On le relit? Voici: Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrantD'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime,Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la mêmeNi tout à fait une autre, et m'aime et me comprend.Car elle me comprend, et mon cœur transparentPour elle seule, hélas! cesse d'être un problèmePour elle seule, et les moiteurs de mon front blême,Elle seule les sait rafraîchir, en pleurant.Est-elle brune, blonde ou rousse? Je l'ignore.Son nom? Je me souviens qu'il est... [Lire la suite]
Posté par ruru à 10:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]