Dégueulasse!

Je suis outré! Comment ose t-on? M. Madoff a déjà assez d'ennui comme ça! Alors, le comparer à Sarkozy est ignoble! J'espère qu'il va porter plainte, Madoff... Comparer cet homme de bien au sarcome putride! C'est dégueulasse!

Coupable!

Vous savez, Madoff, ce bienfaiteur de l'humanité qui a prouvé l'ineptie du système capitaliste, qui a montré que tout libéral est coupable et qu'on doit sévir contre el moindre porteur d 'actions.Car les coupables sont là! Le mal, c'et le "petit riche" inconscient de sa nuisance!

Le Révélateur!

Oui, Madoff, l'homme qui a ouvert les yeux aux vraies personnes et qui scandalise les riches parce qu'il les a bien eus en démontrant leur nuisance! Un homme exceptionnel! Le Révélateur!  Comparer cet homme nécessaire à un vulgaire, petit pou parasité du libéralisme miteux est grave! Certes, il a fait mal, Madoff! Mais c'est un traitement de choc. Les Sarkozy et les Obama ne comprendront pas, hélas. Ils continueront à prôner le libéralisme...qui accessoirement, enfin, principalement, ne peut qu'engendrer et faire perdurer le racisme qui est à sa base... A quand l'esclavage?

Sécession.

Car ce serait la solution! La guerre de Sécession a bien montré cette opposition entre la vieille société ignoble rurale fondée sur l'esclavage (de toute façon, au point où en est le monde du travail... Au moins, on ne licencie pas l'esclave...De plus, il est sanguinaire quand il se révolte: tout bénef! Il tue des riches et des  sous-fifres, ça fait de la place pour de nouveaux arrivistes encore plus immondes: as time goes by!) et le règne de la banque, qui fut tout de même un progrès... tout en détruisant autrement.Iui, peut-être faut-il en revenir aux "saines valeurs" de l'abominable Jefferson, esclavagiste avant tout, et à la liberté US, qui se fonde sur l'asservissement des "autres"...Et qui malgré le règne de la banque, continue sur cette voie!

Trop vulgaire.

Il n'y a eu que Franklin, je crois, parmi les SALAUDS dégueulasses qui fondèrent les Etats Unis, qui ne fut pas esclavagiste, raciste et pourri de fric! Le ratage absolu de l'anti-démocratie américaine vient de là! Ce pays proche de la misère du Tiers-Monde en bien des endroits est le paradis des riches et des magouilleurs! Et le patron sporituel du traître Sarkome, inféodé malheureux puisqu'on le rabroue: trop vulgaire.

Statue!

Madoff! A Rome, on en eût fait un dieu! Bon, je propose une souscription pour ériger une statue au bienfaiteur Madoff. On  la finacerait avec tout le fric qu'on ne consacre pas aux retraites alors qu'on le devrait.  A celui qui a dénoncé le système! A l'appelé quasi-divin annonçant l'!apocalypse: un Prophète, au moins!  Oui, une statue gigantesque! On le verrait, tel saint Michel, terrassant Sarkozy, Bush, Obama, hydre puante (ou, on peut créer des statues qui schlinguent) et méphitique!  Vite, une apothéose pour Madoff!

Envoi: De plus, il serait bon que Monsieur Sarkozy s'inspire de l'intelligence de Madoff! Et qu'il quitte ses petites obsessions quasi-maladive! Il n'est pas au niveau, le Sarko! Et c'est pour ça que les piètres l'adorent et que les moindres l'élisent!