Prenez l'Etranger, de Camus... Loisez-le.Puis, imaginez le même livre, la même histoire du point de vue, non pas d'un pied-noir, mais d'un Algérien... Ca vaudrait le coup de récrire le bouquin dans ce sens: révélateur! Amusatoire et rigolisible! Décapant qui décoiffe!

Et c'est aussi comme cela qu'on devint bon lecteur!