Ca y est, vous avez bien rigolé? Ca vous a bien révolté les propos de Nadine Morano? On a pu étaler sa "bonne conscience", montrer son "indignation vertueuse"? Sa mollesse gnangnen de suiviste qui pense comme il faut, correct et tout?  Ah, la méchante Morano, pouah et même berck...

Combien, parmi ceux qui se sont révoltés ainsi, d'une façon bien décorative et complaisante seraient ravis que leur fils s'habille comme le "jeune" décrit par cette Morano?

Rappelons que la discrimination par l'habillement -dont les "djeunn" de banlieue sont les spécialistes autant que les bourgeois- est indécrottable... c'est la plus féroce et elle touche à l'opposition "bon goût/mauvais goüt" qui justifie toutes les haines et tous les mépris...

Combien, parmi ceux qui se sont révoltés ainsi, d'une façon bien décorative et complaisante seraient ravis que leur fils fréquente des gens comme le "jeune" décrit par cette Morano?

Rappelons que le "peuple" est beau vu de loin. Et le "jeune" de banlieue à casquette et à baggy, c'est le peuple actuel. Du moins une de ses composantes. Ah! le peuple!  Grandeur et dignité! Mais dès que le bourge en approche, il est bien embêté.c Cest comme le pauvre, tiens: on le respecte, On l'estime...mais dès qu'on approche, on se rend compte que parfois, ça mord... Et le dégoût suit...

Combien, parmi ceux qui se sont révoltés ainsi, d'une façon bien décorative et complaisante seraient ravis que leur fille s'amourache d'un "jeune" comme celui que décrit  cette Morano?

Alors là, ça change tout! Quoi? un "drogué"? un "pas français", peut-être...  Alors là, petit salaud, pas touche fifille, touche pas à la femme blanche!

Hé oui, les révoltés ne sont pas différents de Morano et plus on crie fort, plus on en est proche: propiciation vaine... Nous sommes tous des Morano et le plus grand reproche qu'on peut lui faire, à cette femme, c'est de n'être qu'ordinaire, courante, à esprit interchangeable avec celui de ceux qui osent la critiquer! tout ça pour avoir l'air cool et vachement de gauche. Alors que l'idéologie de banlieue est d'extrême-droite, raciste et sexiste... c'est celle du peuple! Rappelons que l'anti-racisme et le désir d'égalité entre les sexes sont nés de la bourgeoisie "éclairée", libérale des Lumières, les bobos de l'époque, la "gauche caviar" de ces temps anciens! L'affaire Dreyfus nous l'a rappelé avec l'ignominie du parti de Monsieur Guesde!

Un peu de mémoire...

Alors, ce "djeunn" de banlieue? On l'aime tant que ça? Merci à Morano d'aider à révéler l'hypocrisie!  Ele vaut peut-être mieux que tous les hypocrites qui s'indignent sur commande, dont les "performances émotives" sont aussi fausses, organisées et féroces que celle d'un fan de foot, autre type de merdeux insupportable et suiviste!