Nos hommes politiques sont sains et minces et nous avons le choix:on peut voter pour un écolo, ou encore pour un écolo, voire même pour un écolo...la prpagande pour l'idéologie de la nature en toc fait que tous sont écolos! Ca marche comme la chansonnette, par matraquage! Ainsi ne réfléchit-on pas trop et ne laisse t-on pas la parole à ceux qui voient plus loin...Ou qui savent ce qu'est réellement la nature!

Nos hommes politiques redeviennent pourtant authentique, malgré le zombisme écologique et le suivisme pro-bio...ah! nostamgie de la 3e. République, avec ses banquets, ses cassoulets et têtes de veaux, ses prévarications subtiles! Et ses injures! Qui durèrent bien au delà de la 4e.République!

Prévarications? Ne calomnions pas! Il y avait jadis d'honnêtes hommes politiques qui ne détournaient qu'un ou deux millions à la fois!

En ce temps-là, cherc électeurs, on invectivait plus! Et avec un lyrisme superbe! Les regrettés communistes étaient experts et, à la Chambre, leurs députés traitaient leurs adversaires de "vipère lubrique", de "chien coucheur de l'impérialisme yankee"!!!! Ca avait de la gueule, du panache, tandis qu'on leur répondait "crapule stalinienne" et autres noms d'oiseaux...

Tout en s'en foutant plein les poches avec prébendes et abus de confiance, ces dignes représentants se battaient parfois en duel versaient un premier sang trop riche en cholestérol pour l'honneur...Se fussent -ils défiés avec comme arme le taux de triglycérides qu'il eût été difficle de savoir qui aurait gagné!

Monsieur Cohn-Bendit, Monsieur Bayrou, encore un effort! Soyez à la hauteur de vos prédecesseurs!Un peu de lyrisme! De l'énergie dans la vindicte!Au besoin lisez le traité d'injurologie de Robert Edouard qui enseigne la composition du chapelet d'injures de forme calssique, entre autres! Et son dictionnaire des injures, ouvrages de base! Lisez les anciens compte-rendus du journal officiel!!!! Ca manque de poésie, tout ça! De force!

Je me souviens, gamin, avoir vu, chez Lipp, des empoignades de députés...il paraît que jadis les assiettes volaient au restaurant des ministères que ma grand-mère appréciait tant! CA insultait, ça cognait parfois... Nos députés étaient hommes de conviction, se cognaient comme des brutes, et, près du peuples, savaient parlaient comme des charretiers et des harengères juste après avoir prononcé un discours en français classique impeccable...! Et parfois avec un accent! Ah! les Marseillais farouche, la voix normande de Georges Marchais, la gouaille de Duclos et les duels de Gaston Deferre! On ne s'ennuyait pas!

Légalité des sexes n'est pas encore acquise, certes,ni celle des mauvais genres...Mais il y a de plus en plus de femmes élues! IL y a donc la possibilité d'un renouveau injurieux! Aux mâles accents de nos chantres dignes des corps de garde de jadis répondraient des déferlements sonores de poissardes inspîrées! Et les duels? Ah! Aubry contre Marine Le Pen!!! Ségo face à MAM! Voire des duels mixtes: Bayrou et Bachelot, au sabre! Nadine Morano affrontant Besancenot à la tronçonneuse! Panafieu-Delanoë au bazooka! Bufet, ayant le choix des armes, versus Villepin à la faucille et au marteau (aucune chance!)

Il faut créer un mouvement de type écolo pour la sauvegarde d'une espèce en voie de disparition: le communiste! Ces gens injuriaient dru!Ils nous manquent! Il faut retrouver les vraies valeurs et la Chambre des Députés doit redevenir une foire d'empoigne constamment agitée par des voix formidables éructant des sarcasmes, des quolibets, des lazzis et des gravelures sans faiblesse! La France, que dis-je, la France Eternelle s'y retrouverait dans son identité gauloise et grasse du vocable, avec une juste bravoure ne reculant devant rien, ni une poule-au-pot, ni la vulgarité!

Vive la République!