Bien évidemment, et je l'espère, vous faites aprtie des gens qui dès qu'ils lisent "une étude américaine dit que" commencent déjà à se marrer. si en plus une étude suit venant d'un "laboratoire indépendant",la colère peut surgir. Car ces labàoratoires, ces études sont souvent bidon et payées par des gens intéressés ayu résultat de l'étude, choisi à l'avance. Ainsi une marque de cigarettes avait fait conclure à l'inoccuité du tabac il y a deux décennies par ce procédé. Ainsi en va t-il de la plupart, que dis-je de la quasi intégrité" des discours écolos et pro-bio émanant du monde glaude et tatillon de la mouvance anti-humaniste écologiste, ennemie du genre humain et fazscisante. Ainsi va le monde post-pétainiste pour qui "la terre ne ment pas" tandis que 'lhomme est coupable!
PArfois les universités (américaines) s'en mêlent. souvent financée par des sectes bizarres, des m!:ormons ignobles (pléonasme), elles enseignent des foutaises à la mode et ne sontpas crédibles. Bref, ce qui est scientifique est foulé aux pieds part les idéologies, ceci d'autant plus que l'idée écolo est présente car elel est très pratique pour les mouvements mystiques et religieux dont elle fait plus ou moins partie.
Cependant, il arrive que l'on enfonce des portes ouvertes! Ainsi, une étude de l'Univrsité de Columbia, citée sur Internet sans référence (équipe de rcherche, CV des participantes, etc) c'et là: http://news.doctissimo.fr/vouloir-maigrir-un-signe-de-mauvaise-sante-_article3561.htmlon montre que vouloir maigrir peut être malsain! En ces temps où l'anorexie générale fait plus de dégâts que l'obésité (et je ne parle pas de l'anorexie culturelle!) il est enfin intéressant de montrer la pathologie effrpyable des régimes et dela volonté de perdre du poids. Eh oui, ceux qui s'en foutent, gros ou maigres, souffrent moins de "petits bobos" que les autres! LEs égoïstes hypocondriaques,les fous de fitness ne vontpas bien et regardent leur nombril en le croyant malsain! Ils vont mal et chopent tout ce qui passe, y compris les allergies quid eveinnent à la mode et DONC progressent effectivement car c'et intéressant psychologiquement. Elles viennent souvent des produits naturels, de la nature... Sans aller jusque là,puique le site en question vit des régimeux obsessionnels, des femmes autoco:lonisées ennemies de leur propre bonheur qu'il importe de rejeter si on veut vivre simplement sans ce malheur imposé par le totalitarisme de la déprime obligatoire (hé oui! une certaine attitude sinistre est parasite!) déclare ceci:

Certes, on peut penser que la plupart des gens qui souhaitaient perdre du poids avaient certainement des raisons sérieuses de le vouloir, et donc un réel problème de surpoids ou d'obésité, qui expliquerait les problèmes de santé. Mais il semble plus que ce soit donc le fait d'être bien dans sa peau (et dans ses kilos) qui préserve la santé. Certainement parce que cela n'entraîne pas de risques de troubles du comportement alimentaire, ou d'alternances de régime et de prise de poids, délétères pour la santé.
Une leçon à retenir pour tous

MAis l'article n'ose pas montrer combien le fait de vouloir maigrir (ou arrêter de fumer, hi! hi!) peut entraîner desnuisances popur les autres! Nous vivons une époque où les problèmes caractériels sont la source des conflits radicaux (particulièrement ceux des femmes, auto-cultivés qui font qu'on les fuit et qu'elles sont seules, de plus en plus, n'ayant qu'unenfant à qui faire subir la hargne quotidienne, que l'enfant finit par rendre engrandissant) de divorces, de solitudes, tandis que els victimes continuent de se vanter d'avoir du caractère! Cette tendance à l'autoaffirmation va de pair avec le mal-être,l'impolitesse générale.ele est renforcée par l'effort insensé pour se "mettre aux normes" (devenir con ou écolo) en voulant peser "le juste poids" comme on paye le "juste prix"... L'obésité ou le simple fait d'être "enveloppé" constituant un "péché" induit un caractère odieux: on ne vit pas constamment dans ce stress sans uire aux autres par cette contrariété constante! Cela rejoint les mentalités caractériels des sportifs menés, dominés par l'obsession de la victoire. Des écoos gouvernés par l'imminence de l'Apocalypse et la cuilpabilité horrible des pauvres qui polluent! De la mentalité banlieue, quérulente et menée par des mfias "souples" totalitaires (le totalitarisme est déjà un trouble caractériel à lui seul)... L4apiration au "zen " fait aussi partie du lot! Alors que dès qu'on a la simple politesse de secultiver,on découvre que le zen n'est que la haine calme nécessaire pour permettre les massacres, comme en Mandchourie, sans être décoiffé, la torture systématique des prisonniers sans émotion, comme une saloperie de chat jouant avec une souris... LE zen est aussi un problème caractériel grave qui a connu son apogée durant cette fameuse guerre de Mandchourie après avoir sérieusement fraternisé (come le bouddhisme tibétain) avec le nazisme, si proche! Eh oui, dès qu'on se renseigne, on voit ce qui est sous-jacent dans ce qu'on nous propose d'une façon bien édulcorée afin de vendre!

Revenons à nos moutons gras: Tout un monde normatif de la maigreur est à combattre. Le mouvement anti-grospaprticipe de sa patholmogie: le modèls de l'humain mince, aimant la frugalité est proche de l'écologisme, de l'idée bio (purquoi un produit "naturel" serati-il plus sains qu'un autre? LE croire, c'et déjà totalitaire!)... Nous approchons de la théorie de " L'Homme nouveau" si clairement présente dans ce genre de discours..

Résistance!

Il y a longtemps que je fuis les régimeux! Car cette attitude entraîne des troubles du caractère("moi, j'ai mon caractère" ou "je ne mâche aps mes mots") procédant d'une affirmation de soi méprisante et source de conflmits incessants, d'affirmation péremptoires et de non-communication! Avec, en prime, un "racisme anti-gros" assez fréquent! C'est come fréquenter un vrai écolo qui vous traite d'ayatollah dès qu'on lui montre l'éclatante réalité de ses torts et du caractère fascisant de son idéologie! LA haine éclate bien souvetn comme chez un Totoseb ou un Julien Peudoux!

La "santé à tut prix " estune maladie grave! Ceux qui aiment vraiment s'engagent "à corps perdu" et peuvent même risquer leur vie! Ca a une autre gueule, non? L'héroïsme,par exemple, est souvent mauvais pour la santé! Arrêtons avec les calculs mesquins de comptables mentaux!

Soyez fiers et mangez trop!
Vivez! Vous êtes un temple, ne le profanez âs avec la vulgarité du monde réactronnaire!