Avant tout, je tiens à dire que certains sevices sociaux, certaines assistantes sociales font du bon boulot, humainement, sans céder à l'idéologie hors du réel du social-traître qui nuit... sAns êrte "anti-pères" et sans prendre les femmes pour des débiles forcément malheureuse et q' l'on confit dns leur malheur en prétendant les aider... Néanmoins...

La haine des pères dans les services sociaux a été maintes fois démontrée.en cas de séparation, l'enfant est TOUJOURS confié à la mère, sauf cas très graves. Et, si le père est d'origine maghrébine ou africaine, il n'a aucune chance de faire reconnaître ses droits car le social est sexiste et raciste (voir SOS PAPA et autres association pour le DROIT des enfants). L'affaire de Arte (voir SOS papa) est exemplaire!

Un faux féminisme veut protèger les mères. L'effet est la maintien dns une situation humiliante et destructrices. Vire déshumanisante. On leur enlève dificilement les enfants! Fussent-elles maltaitantes.Au sexisme anti-père se joint le machisme des assistantes sociales qui considèrent qe toute femme est faite pour être mère! Or la violence familiale est le fait de femmes! Hé oui: ne serit-ce que parce qu'eles ont généralementla garde des enfants!Le prère brutla ne peut pas fapper, de ce fait! Et l'on voit l'invraisemblable épidémie d'infaticides qui se déroule en ce moment!

De pauvres filles qui ne sontpas faites pour aimer, pour élever, pour être mères sont ameniées à la violence mortelle. Et, dans la plupart des cas, elles ont été suivies par les services sociaux, avec des AEMO (aide éducative en milieu ouvert): les services sociaux sont coupables! LEs enfantsmeurent ou souffrent. Rappelons qu'à Outreau,les services sociaux n'ont pas été à la hauteur! Résutat? Quand v t-on vraiment protéger les mères isolées, paumées,malheureuse, détruites?

L'infanticide est le crime de femme par excellence et la principale raison d'incarération des femmes... Cela gêne les assisrantes sociales, femmes et dont l'idéologie anti-hommes est patente.Exigeons la parité dans les services sociaux: il faut des assistant sociaux! Car les homme sont dnsleeréel, généralement, bienpus que les femme du social qui se résolvent dans le dévouement et l'idéologie de la fémiité auxiliatice! C'et un"double sexisme" dngereux!Il v falloir des sanctions sévères car dans ce type de mentlité,il faut la reconnaisance de la faute, sinon du crime!Autrement on est fier de son "dévouement" bien-pensant! Tant pis si les enfants morflent!

Un vrai féminisme,un désir d'égalité ne consistepas à idéaliser LA femme,la mère. Mais de comprendre l'humanité des femmes! Qui ne sont pas forcéme,nt saints et vicimes.Qui peuvent faillir.Idéaliserla femme, c'est encore du sexisme! Elles sont, répétons-le, humaines, donc faillibles. Ni saintes ni mégères dans la plupart des cas! IL n'est pas nécesaire d'en rajouter à leur statut encore fragile par rapport à la nécessire égalité! CAr ce combat n'est pas gagné! Et el social ne va pas dans le sens d'un féminisme radieux! A contraire!

L'affaire qui suit a été longue!On a chargé le père,on l' a traîné dans la boue.Il a fallu des années pour qu'enfin, le môme soit sauvé! ce genre de choses est fréquent et la lutte comence! Avec de femmes aussi! Car justement, elles sont libres,savent et ne partagent pas l'idéologie du social, responsable de tous mes cas de maintien d'un enfant auprès d'un parent dangereux!

Voir: http://gaetan.kervedaou.free.fr/

Oui, un cas comme celui-ci, quand le père es enfin reconnu innocent mérite d'ête signalé! Combien d 'autres luttent sans aucune chance?

Et sur mon blog: http://orlandoderudder.canalblog.com/archives/2006/10/08/2861354.html

Le réel est gênant! Mais les faits sont là! Le social détruit femmes et enfants avec bonne conscience...et les hommes, certes,mais on s'en fout, dans le social! IL sont réputés violents, machistre, sexistes  pédophiles,maltaitants dès le départ! Or la violence familiale dépasse la violence conjugle, qu'ele accompagne parfois est est une pratique de femmes! Etonnant, non?

Ben non:  On laisse à vau l'eau de pauvres filles, qui on souvent enfanté trop tôt, en leur tenant des propos lénifiant, en les maintenant dans l'esprit du social, victimaire et aliénant...Elles sont vicimes, certes,mais du social surtout! Ce quin'empêcha pas qu'ele peuent aviir, en plus,un conjoint immonde et violent!

PS: gag du social, rapporté par Sylvie Cadolle au Sénat! Monstrueux de connerie épaisse et bien bourgeois! voici: "le couple parentl doit survivre au couple conjugal"! Ben voyons! Alors, pourquoi y a t-il eu rupture?amputation du père? Haine?