Tout poète se doit d'être comptable! D'abord parce qu'il compte et raconte! C'est le même mot, du latin computare, compter, conter, recompter, raconter... qu'il s'agisse des syllabes d'un vers organisées en pieds ou des gros sous contenus dans la bourse qu'un bourgeois a donnée au poète à la fois aimé et méprisé. Un vrai poète est commerçant!  Même qu'il a de vraies dents!

Pourquoi écrivez-vous? Il n'y a pas de marge sur mon livret de caisse d'épargne, alors il faut bien acheter du papier. Et de l'alcool à boire! Pour la faim? on s'en charge! Il suffit qu'on en crève, ça fera une légende. Ca plaira chez les cons, le soir au coin du feu, quand la merguez en sueur fige son gras épais et quand le pastis lourdingue anesthésie la glotte !

Tout poète se doit d'être comptable! Hermès n'est pas trop loin, qui vous trousse la muse, musagète mon cul qui s'agite en cadence, en clou d'or fanfaron! Commerçons en voleurs, talonnons nos talents avec des ailes aux pieds, courrons à tout ïambe: il y a tant de vieux mondes!

Pourquoi écrivez-vous? Parce qu'ils sont trop cons et qu'il faut faire avec!

Tout poète se doit d'être comptable:Ainsi Rimbaud pensa t-il faire fortune et se faire faire de beaux habits comme le dandy foldingue au talent somptueux, Théodore de Banville que les sots oublient et que el conformisme refuse de voir en vrai.  Et Rimbaud, déçu de ne pas nager dans le pognon s'en est allé commercer ailleurs...

Pourquoi écrivez-vous? Pour ce tas de pognon que je n'aurai jamais!

Tout poète se doit d'être comptable et la pauvre Sylvia Plath comptait ses maigres sous comme Xavier Forneret comptait ses maigres doigts! Et même riche ou plus, le poète est en manque de vertus bien plus hautes qu’on n’a pas dans les banques !

Pourquoi écrivez-vous? Pour faire taire mon ventre en clapotant plus fort!

Tout poète se doit d'être comptable Et Virginia, louve maigre, serrait à s'en faire mal trois guinées dans sa paume écrasant par des sous les lignes du destin.

Pourquoi écrivez-vous? Parce que je vais mourir et sans doute avent l'heure, au-devant de l'action et comptant pour du beurre!

Tout poète se doit d'être comptable Comme chacun des deux  marchands de frites, (qui, ici, dorent dans l'huile, ici, à la Ducasse dans le Nord Boréal et même Septentrion, de surcroît, c'est fatal) comptant leurs liards! L'un s'appelle Marcel; l'autre est Amont!

Pourquoi écrivez-vous? Pour ne pas ressembler aux poseurs de question! Pour être la question et devenir encore!

Tout poète se doit d'être comptable: Voici Raymond Roussel, tout éperdu de vue, richissime et comptant de lui, poète plus subversif que tant de révolus, voici Pïerre Bettencourt, oréalisant dru, parce que ça le vaut bien d'écrire et de récrire tout en se récriant, comme pour se justifier! Monsieur Charles d'Orléans connut toutes les prisons et puis sa délivrance fut sur un trébuchet!

Pourquoi écrivez-vous? Parce qu'ici-bas, c'est là mais qu'ailleurs n'est pas loin. Mais le prix du billet...

Tout poète se doit d'être comptable: Pour faire des rimes riches, nombre d'or, proportion, nombre pi, bisquerage, patars, gros sous, liards et dollars, florins, mailles et doublons! Et si t'as pas cent balles, ce sera pour ta peau! Marre de crever de faim, prenons vite un couteau et trouons leur la panse,

Tout poète se doit d'être comptable: Vive François Villon! Nous sommes le nécessaire de ces infirmes odieux, bouffons leur suffisance et comptons sur nous-mêmes! Et nous inventerons la partie double et triple, la comptabilité des fous-rires à foison avec le jeu-parti en sonnailles beuglantes!

Pourquoi écrivez-vous? A cause du fric en moins qui fait le coeur en plus, le foie grave qui a faim et la tripe-inquiétude. Parce que riche ou pauvre le poète crève de faim et compte à tour de bras en conteur avisé!